Ligue des Champions - PSG : Des affrontements autour du Parc des Princes

Ligue des Champions - PSG : Des affrontements autour du Parc des Princes©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 03 octobre 2018 à 23h30

Recasés dans le Parc des Princes malgré la fermeture de la tribune Auteuil, des membres du Collectif Ultras Paris ont mis l'ambiance pendant la réception de l'Etoile Rouge Belgrade mercredi (6-1), avant d'allumer des fumigènes et d'affronter les supporters serbes autour du stade.

Le Parc des Princes n'avait plus connu ça depuis près de 10 ans et la mise en application du plan Leproux. Des affrontements entre supporters ont émaillé l'après-match, dans la foulée de la victoire écrasante du PSG sur l'Etoile Rouge Belgrade mercredi (6-1). Avant même le coup de sifflet final, des membres du Collectif Ultras Paris et d'autres proches du mouvement ont décampé des tribunes, visiblement pour aller en découdre en dehors du stade. Des bagarres ont éclaté, Le Parisien rapportant par exemple qu'un homme avait la tête en sang près du bar « Les 3 Obus ». Les CRS ont dû s'interposer pour éviter qu'un groupe d'une centaine d'Ultras du champion de France ne se mêlent à un groupe d'une cinquantaine de Serbes. Des pétards et des fumigènes ont été lancés, les forces de l'ordre répliquant via des gaz lacrymogènes.

Le PSG à nouveau sanctionné par l'UEFA ?


Il a fallu une grosse demi-heure pour que la confusion se dissipe. Classé à haut risques, ce match se jouait pourtant devant une tribune Auteuil fermée sur décision de l'UEFA, suite au craquage massif de fumigènes contre le Real Madrid la saison passée. Les supporters serbes avaient eux été interdits de déplacement, mais certains avaient réussi à se procurer des billets pour entrer dans le Parc, parfois avec une fausse identité. Des membres du CUP avaient eux été recasés dans un quart de tribune, où ils ont chanté pendant tout le match avant d'allumer à nouveau trois fumigènes, ce qui pourrait valoir une nouvelle sanction au club parisien. Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.