Ligue des Champions (Phase de groupes) : Tottenham ramène un point du Real Madrid, Liverpool explose les compteurs en Slovénie

Ligue des Champions (Phase de groupes) : Tottenham ramène un point du Real Madrid, Liverpool explose les compteurs en Slovénie©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 17 octobre 2017 à 23h10

Le Real Madrid n'a pu faire mieux que match nul contre Tottenham mardi (1-1) et les deux équipes restent ainsi à égalité en tête du groupe H de la Ligue des Champions. Avec son carton historique à Maribor (0-7), Liverpool s'est relancé sur la scène européenne et a pris la première place de sa poule.

Groupe E : La balade de Liverpool et le calvaire du FC Séville
En plein doute après deux nuls lors des deux premières journées, Liverpool a enfin lancé sa campagne de Ligue des Champions mardi. Les Reds l'ont fait en frappant fort à Maribor, étrillé à domicile par les hommes de Jürgen Klopp (0-7). Un doublé de Mohamed Salah, un autre de Robert Firmino, des buts de Philippe Coutinho, Alex Oxlade-Chamberlain et Trent Alexandrer-Arnold : ils ont fait exploser des locaux qui n'ont jamais fait le poids (28 tirs dont 13 cadrés à 5, 66% de possession). Avec la grosse victoire à l'extérieur d'un club anglais en Ligue des Champions, Liverpool a égalé le record historique de Marseille à Zilina (0-7 en 2010-11) et du Shakhtar Donetsk chez le BATE Borisov (0-7 en 2014-15). Il est ainsi leader du groupe, à égalité de points avec le Spartak Moscou, qui a donné la leçon au FC Séville (5-1). Portés par un intenable Quincy Promes (deux buts, deux passes décisives), les Russes ont fait craquer les Andalous. L'ancien Lillois Simon Kjaer avait pourtant égalisé à 1-1 avant la mi-temps, avant que la déferlante Spartak n'emporte tout en seconde période. Les Sévillans devront ainsi s'imposer impérativement dans deux semaines pour la revanche.
Groupe F : Le Shakhtar remercie Bernard
Pendant que Manchester City régalait contre Naples (2-1), le Shakhtar Donetsk a ramené un précieux succès de son déplacement chez le Feyenoord Rotterdam (1-2). Les Ukrainiens ont pourtant concédé l'ouverture du score dès la huitième minute par Steven Berghuis et ont passé le dernier quart d'heure en infériorité numérique suite à l'expulsion de Yaroslav Rakitsky (75eme). Mais entretemps, Bernard a claqué un doublé pour donner la victoire aux siens. D'abord un face-à-face gagné avec Brad Jones (1-1, 24eme), avant une reprise de la tête pour battre le gardien du club néerlandais (1-2, 54eme). Le Shakhtar se retrouve ainsi 2eme, à trois points de City, mais avec trois unités d'avance sur Naples. Le tout avec la réception à venir de Feyenoord dans une quinzaine de jours.
Groupe G : Le RB Leipzig calme Porto
Leader du championnat portugais et rasséréné en Ligue des Champions par son succès à Monaco (0-3), le FC Porto est retombé sur terre mardi à Leipzig (3-2). Un résultat logique au bout d'un match où tout s'est joué en première période. Willi Orban a ouvert la marque suite à une faute de main d'Iker Casillas (1-0, 8eme), avant que Vincent Aboubakar ne réponde pour son troisième but (déjà) dans la compétition (1-1, 18eme). Emil Forsberg (2-1, 38eme) et Jean-Kévin Augustin (3-1, 41eme) ont ensuite fait basculer la rencontre en trois minutes. La réaction immédiate des Portistes, par Ivan Marcano (3-2, 4eme), est restée sans suite. Leipzig dépasse ainsi son adversaire du soir au classement et pointe à la deuxième place, loin derrière l'intouchable Besiktas, qui a poursuivi son sans-faute à Monaco (1-2).
Groupe H : Statu quo, mauvaise affaire pour Dortmund
Pas de vainqueur entre le Real Madrid et Tottenham (1-1). La conséquence d'un match équilibré entre deux équipes qui se sont rendu coup pour coup. Les Spurs ont frappé les premiers, avec l'ouverture du score de Raphaël Varane contre son camp, à l'issue d'un mouvement initié par Moussa Sissoko et relayé par Serge Aurier (0-1, 28eme). L'international ivoirien s'est ensuite retrouvé impliqué sur l'égalisation merengue, en commettant la faute synonyme de penalty sur Toni Kroos. Cristiano Ronaldo ne s'est pas privé pour le transformer (1-1, 43eme). Au cours de la seconde période, les gardiens ont sorti le grand jeu. Hugo Lloris d'abord, pour s'opposer à une reprise de la tête à bout portant de Karim Benzema (54eme) et stopper un raid fou de Cristiano Ronaldo (63eme). Keylor Navas ensuite, pour gagner un face-à-face avec Harry Kane (71eme) et repousser une tentative de Christian Eriksen (73eme). Ce nul, qui aurait pu tourner des deux côtés, fait néanmoins les affaires des deux protagonistes, avec la contre-performance du Borussia Dortmund chez l'APOEL Nicosie (1-1). Un résultat qui condamne le BVB à un sans-faute et des circonstances favorables pour encore croire à la qualification pour les huitièmes de finale.

A voir aussi :
>>> Monaco s'enfonce contre Besiktas

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Ligue des Champions (Phase de groupes) : Tottenham ramène un point du Real Madrid, Liverpool explose les compteurs en Slovénie
  • si varane avait pas marque contre son camp le real gagnait et que lioris la ferme un peu il a arreter le but de la tete de benzema mais le refera certainement jamais car lioris n'est pas un gardien de but extra j'appelle ca un pauvre type il a dit ca car c'etait benzema

    Et si le Réal n'avait pas bénéficié une fois de plus d'un penalty, le Réal perdait. Après il ne faut pas dire n'importe quoi " quoique de votre part ça va être difficile" car Lloris a toujours eu des bons rapports avec Benzema lorsque celui ci jouait en équipe de France.

    Comme tout les gardiens de but il a des faille. Kaylor Navas (gardien du réal) a aussi des faille comme neuer (gardien du bayern). Je précise le club car il est tellement obsédé par benzema que je pense il ne regarde pas les joueurs du réal