Ligue des Champions (Phase de groupes) : Naples n'a même pas fait le minimum, Liverpool n'a même pas tremblé

Ligue des Champions (Phase de groupes) : Naples n'a même pas fait le minimum, Liverpool n'a même pas tremblé©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 06 décembre 2017 à 22h45

Eliminé avec la victoire du Shakhtar Donetsk sur Manchester City (2-1), Naples n'a même pas rempli sa partie du contrat pour se qualifier en s'inclinant contre le Feyenoord Rotterdam (2-1). Liverpool a déroulé contre le Spartak Moscou (7-0) et qualifié de fait le FC Séville, pourtant accroché à Maribor (1-1).

Groupe E : Le FC Séville remercie un Liverpool en balade Le FC Séville a vécu une soirée paradoxale. Accroché à Maribor (1-1), en égalisant par Ganso grâce à une énorme erreur de main de Jasmin Handanovic (75eme) le club andalou a bien composté son billet pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions. Les Sévillans doivent leur ticket à la victoire de Liverpool sur le Spartak Moscou (7-0), qui n'a jamais fait illusion dans le Nord-Ouest de l'Angleterre. Un succès qui s'est dessiné dès les vingt premières minutes, avec un doublé de Philippe Coutinho (4eme, 15eme) et un but de Roberto Firmino (19eme). Dans une soirée où les Reds ont régalé le public d'Anfield de petits bijoux, Sadio Mané y est allé de son doublé (47eme), alors que Coutinho s'est offert un triplé (50eme). Mohamed Salah a conclu le festival d'un enchaînement de classe (85eme). Liverpool termine ainsi en tête de sa poule, devant le FC Séville. Groupe F : Rien n'est allé dans le bon sens pour Naples Naples devait s'imposer chez le Feyenoord Rotterdam et avait besoin dans le même temps d'une défaite du Shakhtar Donestk contre Manchester City pour s'ouvrir les portes des 8emes. Aucune des deux conditions n'a été remplie, les hommes de Maurizio Sarri s'inclinant aux Pays-Bas (2-1) et les Ukrainiens dominant l'équipe B alignée par le leader de Premier League (2-1). Les Napolitains avaient pourtant ouvert le score dès la deuxième minute par Piotr Zielinski (2eme). Mais Nicolai Jorgensen a égalisé (33eme) et Jeremiah St. Juste a même renversé les Napolitains dans le temps additionnel (92eme), à l'heure où le Feyenoord était réduit à dix. Pendant ce temps-là, les Citizens étaient allés en Ukraine avec une équipe très remaniée (Foden, Mangala, Adarabioyo ou Bernardo Silva titulaires). Le Shakhtar en a profité, avec un bijou de Bernard pour se mettre sur les bons rails (26eme) et Ismaily a doublé la mise pour mettre les siens à l'abri (33eme). Sergio Agüero a réduit l'écart en toute fin de match sur penalty (92eme), sans parvenir à préserver l'invincibilité de son équipe cette saison. Les joueurs de Donetsk n'avaient plus atteint les 8emes de la Ligue des Champions depuis 2014-15. Groupe G : Un point pour rien pour le RB Leipzig La victoire du FC Porto sur Monaco (5-2) condamnait de facto le RB Leipzig à devoir se contenter de la troisième place de la poule, synonyme de repêchage en Ligue Europa. Les vice-champions d'Allemagne auront d'autant moins de regrets qu'ils se sont inclinés dans les toutes dernières minutes contre Besiktas (1-2), la faute à une réalisation de Talisca (90eme). Naby Keïta venait tout juste de répondre (87eme) à l'ouverture du score d'Alvaro Negredo sur penalty (10eme). Leipzig avait cru plusieurs fois à l'égalisation, retardée à cause de hors-jeux de Timo Werner et de Jean-Kévin Augustin, pris en grippe par son public à force d'être signalé en position irrégulière. Avec cette victoire, Besiktas boucle ce premier tour sans la moindre défaite et s'impose comme un outsider crédible pour la suite de la compétition. Groupe H : Tottenham et le Real Madrid n'ont pas fini en roue libre Déjà qualifiés pour les 8emes de finale, Tottenham et le Real Madrid ont bouclé leur parcours en phase de groupes avec une nouvelle victoire. Les Spurs ont aisément dominé l'APOEL Nicosie (3-0). Bien servi par Serge Aurier, Fernando Llorente a lancé les siens (20eme), avant les réalisations de Heung-Min Son (37eme) et surtout de Georges-Kévin Nkoudou (80eme). L'ancien Marseillais, qui n'avait participé qu'à quatre matchs toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, a inscrit son tout premier but en Ligue des Champions. Les Londoniens devancent le Real Madrid, positions déjà figées avant cette dernière journée. Les Merengue ont néanmoins arraché la victoire contre le Borussia Dortmund (3-2), grâce à un but de Lucas Vazquez sur un service de Theo Hernandez (81eme). Avant cela, Cristiano Ronaldo était devenu le premier joueur à marquer lors de chacun des six matchs de la phase de groupes et Pierre-Emerick Aubameyang avait inscrit un doublé pour ramener le BVB de 2-0 à 2-2. Peine perdue pour le Borussia, qui se consolera de sa campagne de C1 à zéro victoire avec un ticket pour les 16emes de finale de la Ligue Europa. A voir aussi :>>>Revivez le multiplex>>> Le film de Porto - Monaco

 
2 commentaires - Ligue des Champions (Phase de groupes) : Naples n'a même pas fait le minimum, Liverpool n'a même pas tremblé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]