Ligue des Champions (Phase de groupes) : Le Real Madrid explose à Tottenham, le FC Porto met Monaco dans la panade

Ligue des Champions (Phase de groupes) : Le Real Madrid explose à Tottenham, le FC Porto met Monaco dans la panade©Media365

Geoffrey Steines, publié le mercredi 01 novembre 2017 à 22h50

Le Real Madrid a concédé la plus lourde défaite de l'ère Zinedine Zidane contre Tottenham mercredi (3-1) et confirmé ses soucis actuels. Les Spurs, eux, sont qualifiés pour les huitièmes de finale, comme Manchester City, vainqueur chez un Napoli dos au mur (2-4).

Groupe E : L'ordre rétabli par Liverpool et le FC Séville
Avant de s'affronter à Sanchez-Pizjuan dans trois semaines, Liverpool et le FC Séville ont remis de l'ordre dans le groupe E. Avec leurs victoires respectives contre Maribor et le Spartak Moscou, ils occupent les deux premières places du classement, dans cet ordre. Après avoir étrillé les Slovènes la semaine passée (0-7), les Reds n'ont pas forcé devant leur public (3-0). Ils ont même attendu le retour des vestiaires pour faire la différence, par Mohamed Salah et Emre Can, à la conclusion d'un une-deux avec James Milner. Ce dernier avait précédemment manqué un penalty pour faire le break, alors que Daniel Sturridge a clos la marque en toute fin de rencontre. Liverpool est ainsi en tête avec un point d'avance sur les Andalous, qui n'ont pas tendu l'autre joue face au Spartak Moscou. Ils ont répondu à la claque reçue il y a deux semaines en Russie (5-1) par un succès étriqué (2-1), acquis dans le sillage d'Ever Banega, passeur décisif pour Clément Lenglet sur corner puis buteur. Mais attention au Spartak, loin d'être éliminé avant de recevoir Maribor lors de la prochaine journée.
Groupe F : Manchester City qualifié, Naples en grand danger
Au bout d'un match encore plus emballant qu'à l'aller, Manchester City a donné une leçon de réalisme à Naples (2-4) et composté son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. La troupe de Pep Guardiola en est à quatre victoires en autant de journées, comme le PSG et Manchester United. Mais surtout, elle a mis le Napoli dans une situation très précaire. En effet, les joueurs de Maurizio Sarri pointent désormais à six points du Shakhtar Donetsk, vainqueur tranquille du Feyenoord Rotterdam (3-1). Il leur faudra donc dominer les Ukrainiens à San Paolo dans trois semaines, tout en récupérant l'avantage de la différence de buts particulière après leur défaite de l'aller (2-1), et enchaîner chez le Feyenoord en comptant sur une défaite du Shakhtar à City. Tout un programme pour l'actuel leader de Serie A...
Groupe G : Monaco au plus mal
Déjà que le nul de Monaco à Istanbul contre Besiktas (1-1) n'était pas une bonne affaire, la victoire du FC Porto sur le RB Leipzig (3-1) n'a fait qu'empirer la situation du club de la Principauté. Les hommes de Sergio Conceiçao, qui ont fait la différence dans la dernière demi-heure par les deux Pereira, Danilo et Maxi, se retrouvent en bonne posture pour se hisser parmi les 16 meilleures équipes d'Europe, avec deux points sur son adversaire du soir. Reste à ne pas tout gâcher lors des deux dernières journées, même s'il faudrait au moins ça pour que Monaco, distancé de quatre unités par Porto, revienne dans le jeu.
Groupe H : Une fessée pour le Real Madrid, un gros couac pour Dortmund
Le Real Madrid s'enfonce dans le doute. En galère en Liga, avec déjà huit points de retard sur le FC Barcelone après s'être incliné à Gérone dimanche (2-1), il a confirmé ses difficultés du moment en explosant à Wembley contre Tottenham (3-1). La deuxième fois seulement dans l'ère Zidane que deux revers s'enchaînent et la plus large défaite dans la carrière d'entraîneur du technicien français. Un doublé de Dele Alli et un but de Christian Eriksen au bout d'un contre époustouflant ont donné aux Spurs une victoire de prestige, avec un Hugo Lloris brillant et un Moussa Sissoko entré en jeu dès la 24eme minute pour rendre une excellente copie. Cristiano Ronaldo a sauvé l'honneur en fin de match et a désormais marqué sur les quatre premières journées de Ligue des Champions à deux reprises dans sa carrière, un exploit que seul Alessandro Del Piero avait réussi jusqu'ici.

Le film du match

Mais ce sont bien les hommes de Mauricio Pochettino, déjà qualifiés pour le prochain tour et qui sont en ballotage très favorable pour terminer en tête de leur groupe, devant des Merengue qui n'avaient plus perdu un match au premier tour de la Ligue des Champions depuis cinq ans. Ils s'étaient alors inclinés 2-1 chez le Borussia Dortmund, en octobre 2012. Le BVB, justement, n'a pu faire mieux que match nul à domicile sur l'APOEL Nicosie, sur le même score qu'à l'aller il y a deux semaines (1-1). Il a ainsi manqué une bonne occasion de se relancer et est quasiment éliminé dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale, sans même avoir pris un quelconque avantage sur les Chypriotes pour un repêchage en Ligue Europa. Seul lot de consolation pour Dortmund : le but de Raphaël Guerreiro pour sa première titularisation depuis son retour de quatre mois d'indisponibilité.

A voir aussi :
>>>Le film de Tottenham - Real Madrid
>>>Le film de Naples - Manchester City

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU