Ligue des Champions - Monaco : Poisse, ex, premières fois... 6 groupes dans lesquels pourrait tomber l'ASM

Ligue des Champions - Monaco : Poisse, ex, premières fois... 6 groupes dans lesquels pourrait tomber l'ASM©Media365

Geoffrey Steines, publié le jeudi 24 août 2017 à 08h00

Avant le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions jeudi (18h00), nous avons constitué 6 groupes pour Monaco, tous plausibles et avec 18 adversaires différents, selon divers critères. A vous de choisir lequel vous convient le mieux. 

Le groupe de la poisse : FC Barcelone, Naples, Celtic Glasgow
Un groupe « de la mort », un vrai, et il est possible pour l'ASM. Le FC Barcelone a beau vivre un été compliqué, il reste un club à évite absolument lors de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Naples séduit tous les observateurs depuis un an sous les ordres de Maurizio Sarri et s'impose comme l'épouvantail du pot 3. Quant au Celtic Glasgow, il reste un poil à gratter dans les compétitions européennes, même si cela fait un moment qu'il n'y a pas réalisé un grand parcours.

Le groupe « On remet ça ? » : City ou Dortmund, Tottenham, Moscou
Et si Monaco croisait dès la phase de groupes trois clubs rencontrés lors de sa formidable épopée jusqu'en demi-finale la saison passée ? Manchester City et le Borussia Dortmund, qui sont tombés successivement en huitième puis en quart face à l'ASM figurent dans le pot 2. Tottenham et le CSKA Moscou, qui étaient dans le groupe du club de la Principauté, sont respectivement placés dans le 3 et le 4. Au moins, la troupe de Leonardo Jardim aurait l'avantage de l'ascendant psychologique avec une telle compagnie.

 
Le groupe des belles épopées : United, Roma, Feyenoord 
Avant 2017, Monaco avait atteint déjà trois fois le dernier carré de la Ligue des Champions. L'une d'elles était passée par un exploit contre Manchester United en 1997-98. Après un match nul sans but à Louis-II (0-0), le but de David Trezeguet dès la cinquième minute à Old Trafford et leur courage pour tenir jusqu'au bout malgré l'égalisation d'Ole Gunnar Solskjaer en début de seconde période avaient porté les Monégasques (1-1). L'ASM a aussi participé à deux finales européennes : la Coupe des Coupes 1992 et la Ligue des Champions 2004. Sur la route de la première, le club princier avait sorti l'AS Rome en quart de finale (0-0, 1-0) puis Feyenoord en demie (1-1, 2-2). Autant dire qu'il y aurait de la nostalgie avec ces trois adversaires.

 
Le groupe des ex : Atlético, Olympiacos, Sporting 
Ils sont quelques-uns à disputer la Ligue des Champions cette saison et à avoir porté le maillot de l'ASM au cours de leur carrière. Parmi eux Yannick Carrasco, arrivé à 16 ans sur le Rocher en provenance de Genk et transféré à l'Atlético Madrid à l'été 2015 pour 20 millions d'euros. Il pourrait revenir à Louis-II pour la première fois avec un autre maillot. Fabio Coentrao a beau avoir laissé un moins bon souvenir que l'international belge en Principauté, il y a passé une saison en prêt en 2015-16. Le Real Madrid, auquel il appartient toujours, l'a cette fois laissé au Sporting Portugal pour une année. Du côté de l'Olympiacos Le Pirée, l'ancien Monégasque n'est pas sur le terrain, mais dans la coulisse, où François Modesto occupe un poste de directeur sportif depuis sa retraite de joueur, officialisée l'été dernier.

 
Le groupe des premières fois : Séville, Besiktas, Nicosie
Avec une histoire riche de 29 saisons européennes, l'AS Monaco a rencontré 74 clubs issus de 24 pays différents. Mais jamais elle n'a croisé la route du FC Séville ou de Besiktas, qui pourraient tomber conjointement dans son groupe de jeudi. Dans le pot 4, il y a quatre clubs que le club de la Principauté n'a pas affrontés (Celtic Glasgow, RB Leipzig, Maribor, APOEL Nicosie). Mais avantage au dernier, puisque ce serait la première équipe chypriote à défier l'ASM.

 
Le groupe qui fout le bourdon : Porto, Anderlecht, Qarabag
A la vue de ce groupe potentiel, les supporters monégasques pourraient avoir un petit coup de déprime. Parce que le FC Porto restera à jamais associé à l'une des plus grosses désillusions européennes de l'histoire du club, la défaite en finale de la Ligue des Champions 2004. Anderlecht et Qarabag avaient eux affronté l'ASM lors de sa dernière grosse déception sur la scène continentale, avec son élimination dès la phase de groupes de la Ligue Europa, où elle avait été reversée après s'être inclinée en barrages de la Ligue des Champions contre Valence. Un souvenir encore frais, forcément.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU