Ligue des Champions - Lyon / La question brûlante : L'OL a-t-il tout de même fait le plus dur ?

Ligue des Champions - Lyon / La question brûlante : L'OL a-t-il tout de même fait le plus dur ?©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 23 octobre 2018 à 23h40

Avec deux nuls contre le Shakhtar Donetsk (2-2) et Hoffenheim (3-3), Lyon n'a pas complètement bonifié son exploit face à Manchester City (1-2). Mais l'OL reste en position favorable pour la qualification pour les 8emes de finale. Est-elle déjà en poche ? C'est la question brûlante de Foot365.

La soirée lyonnaise ne manque décidément pas de paradoxes. Ultra-dominé par Hoffenheim, en dehors des 10 premières minutes, l'OL a mené jusqu'à concéder l'égalisation dans le temps additionnel mardi (3-3). Forcément regrettable, mais le résultat reste favorable aux hommes de Bruno Genesio. D'une excellente opération ils sont passés à une bonne. Mais ils restent tellement bien placés dans l'optique de la qualification pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions dans le groupe F qu'ils n'en feront pas de cauchemars toute la nuit. En effet, les Lyonnais vivent encore sur les dividendes de leur exploit contre Manchester City pour leur entrée dans leur saison (1-2) et d'une première journée où tout leur avait souri, avec le nul dans le match entre les deux autres membres de ce mini-championnat à quatre. Ils n'ont pas vraiment bonifié leur victoire à l'Etihad Stadium, avec des nuls successifs contre le Shakhtar Donetsk (2-2) et Hoffenheim.

Une victoire contre Hoffenheim au retour et c'est quasi-plié


Mais ils sont aujourd'hui solidement ancrés à la 2eme place de leur poule, avec trois points d'avance sur les Ukrainiens et les Allemands, avant deux matchs à domicile sur les trois derniers. L'OL doit s'estimer d'autant plus heureux de sa position actuelle qu'il a été mené à chaque fois sur ses deux dernières sorties européens, avant de revenir au mental et au talent. Sans ça, il serait dans une situation bien moins enviable. Là, il pourrait quasiment composter son billet pour les 8emes de finale en cas de succès sur le TSG au Groupama Stadium dans deux semaines. Ils ne pourraient plus être dépassés par Hoffenheim, avec six points d'avance et une différence de buts particulière favorable. Dans le même temps, le Shakhtar se rendra chez les Citizens et se retrouverait aussi à six points de l'OL en cas de défaite en Angleterre. Les Gones n'auraient alors plus qu'un point à prendre sur leurs deux derniers matchs, contre City puis en Ukraine, pour s'assurer d'une place dans le Top 16 européen. Et encore, tout pourrait être scellé si le Shakhtar ne ramène pas une victoire d'Hoffenheim lors de la 5eme journée.


Une défense en souffrance dès que la pente s'élève


Bref, les Lyonnais se trouvent dans une situation très confortable, même en ayant partagé les points avec ses deux principaux concurrents pour le strapontin derrière le champion d'Angleterre. A condition toutefois de ne pas tout gâcher dans une quinzaine de jours à domicile. Parce que s'ils sont passés tout près du braquage ce mardi, il faudra faire preuve d'une toute autre solidité défensive pour s'éviter de nouvelles frayeurs. Mine de rien, l'arrière-garde de l'OL a encaissé 6 buts en trois matchs européens et a souffert aussi contre les gros de L1, que ce soit Marseille (4-2) ou le PSG (5-0). Avec si peu de maîtrise dans ce domaine, et plus globalement de certitudes dans leur jeu contre des adversaires d'un niveau équivalent au leur, les Lyonnais n'ont pas suffisamment de garanties pour s'estimer déjà arrivés dans la course à la qualification. Ce serait tout de même un sacré gâchis de craquer après un tel départ dans la compétition.

A voir aussi :
>>>Toute l'actu de la Ligue des Champions
>>> Aulas : « On a fait un match fantastique »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.