Ligue des Champions - Lyon : Coupable d'un salut nazi, un supporter lyonnais va être " exclu à vie "

Ligue des Champions - Lyon : Coupable d'un salut nazi, un supporter lyonnais va être " exclu à vie "©Media365

Arthur Merle, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 10h00

Alors que les chaînes de télévision retransmettaient mercredi soir des scènes de joie dans le parcage lyonnais à l'Etihad Stadium, un supporter rhodanien a été l'auteur d'un geste du bras s'apparentant clairement à un salut nazi. Dans un communiqué, l'OL a annoncé une sanction ferme, quelques heures avant de se rendre devant l'UEFA pour des incidents similaires...

Voilà un épisode dont l'Olympique Lyonnais se serait bien passé. Auteur d'un immense exploit sur la pelouse de Manchester City mercredi soir, en ligue des Champions, la bande à Bruno Genesio a démarré de manière inespérée sa campagne européenne, prenant au passage un grand bol d'air frais au cœur d'une période tendue. Mais dans les tribunes, un gros point noir est venu gâcher en partie la soirée. Alors que les chaînes de télévision du monde entier retransmettaient les scènes de joie dans le parcage lyonnais, un supporter des Gones n'a rien trouvé de mieux à faire que de réaliser fièrement un salut nazi, ou tout du moins un geste du bras y ressemblant très fortement. Isolée, la vidéo a évidemment fait le tour des réseaux sociaux dès mercredi soir.

Lyon devant l'UEFA jeudi


L'Olympique Lyonnais, de son coté, s'est empressé de réagir. « L'Olympique lyonnais a pris connaissance d'une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Le supporter en cause est en cours d'identification par les services de l'OL. Aussitôt que celui-ci sera identifié, il sera exclu à vie de présence au Groupama stadium et de déplacement pour les matches du club », a écrit l'écurie du président Jean-Michel Aulas dans un communiqué. Et la rapidité de cette réaction n'a rien d'anodin. En effet, Vincent Ponsot, directeur général adjoint de l'OL en charge du juridique, et Xaver Pierrot, stadium manager, doivent justement se rendre ce jeudi au siège de l'UEFA pour défendre leur club, sanctionné d'un match à huis clos en Ligue des Champions contre le Shakhtar Donetsk, le 2 octobre prochain. Une décision qui avait été prise suite à des incidents survenus contre le CSKA Moscou en Ligue Europa le 14 mars dernier. Avec, déjà, des comportements racistes et des saluts nazis observés. Pas sûr que ce nouveau débordement ne pèse en faveur de Lyon à Nyon, après avoir fait appel...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.