Ligue des Champions - Liverpool : Mohamed Salah à la conquête de l'Europe

Ligue des Champions - Liverpool : Mohamed Salah à la conquête de l'Europe©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 14 février 2018 à 08h25

Auteur d'une première saison incroyable à Liverpool, Mohamed Salah n'en finit plus d'impressionner. Ce mercredi soir, à Porto, l'Egyptien tentera d'aider les Reds à mettre un pied en quart de finale de la Ligue des Champions. Pour continuer à grimper.

Les supporters de Liverpool l'ont déjà couronné « Egyptian king ». Arrivé l'été dernier en provenance de la Roma contre 42 M€, Mohamed Salah a mis tout le peuple d'Anfield dans sa poche en l'espace de quelques mois. Dimanche, contre Southampton, un but et une passe décisive lui ont permis de gonfler des statistiques individuelles déjà exceptionnelles. 22 buts et 7 passes décisives : en Europe, seul Lionel Messi fait mieux (20 buts et 10 passes). « Mohamed Salah peut garder ce rythme. Il est jeune, il peut encore progresser. Il est tellement important pour nous », a souligné Jürgen Klopp. L'entraîneur de Liverpool ne s'y trompe pas. Si riche soit-elle, l'histoire des Reds n'avait jamais connu joueur si décisif. Avec un ratio de 0,85 but par match, l'Egyptien arrive loin devant Fernando Torres (0,64), Luis Suarez (0,63) ou encore Michael Owen (0,55).L'échec de Chelsea pour grandirÉlu Ballon d'or africain 2017 il y a quelques semaines, Mohamed Salah avait pourtant une sacrée revanche à prendre en traversant la Manche pour la deuxième fois de sa carrière. En janvier 2014, l'Egyptien avait posé ses valises à Chelsea, en provenance du FC Bâle. A l'époque, l'intéressé n'a que 22 ans. Et José Mourinho ne lui offre pas le temps de jeu escompté. Il faut dire que ses concurrents se nomment alors Eden Hazard, Oscar, André Schürrle et Willian, et que les Blues tournent très bien sans lui (leaders de la première à la dernière journée). Dans une interview accordée à Marca, L'Egyptien justifie, après coup, son échec à Chelsea par son manque de temps de jeu : « Je n'ai pas réussi parce que je n'ai pas joué beaucoup de matchs. Je ne suis resté qu'un an mais j'ai seulement joué les six premiers mois. Ensuite, je n'ai plus autant joué... »Salah en quête d'un palmarèsD'autres y voient le signe d'un manque de maturité. « Lors des deux ou trois premiers mois à Bâle, Salah était plutôt prévisible. Il arrivait très vite devant le but avant de tirer sur le gardien ou à côté », se souvient son ancien coéquipier en Suisse Germano Vailati, interrogé par Le Matin. Le garçon a changé, a pris du coffre, a amélioré sa finition, et s'impose depuis un an comme l'un des plus solides ailiers de la planète. Avec un nouveau statut assumé. En octobre, c'est lui qui a envoyé l'Egypte en Coupe du Monde en marquant un penalty à la dernière minute du match de qualification contre le Congo. En Russie, Mohamed Salah tutoiera un peu plus les sommets. Reste une étape : y grimper. Hormis deux titres de champion de Suisse, l'ancien joueur de la Roma et la Fiorentina, a seulement été sacré champion d'Angleterre avec Chelsea lors d'une saison où il n'a joué que trois matchs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.