Ligue des Champions : Leipzig n'entend pas s'arrêter en si bon chemin

Ligue des Champions : Leipzig n'entend pas s'arrêter en si bon chemin©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 10 août 2020 à 19h00

Nous poursuivons ensemble la présentation des équipes encore en lice en Ligue des Champions, en attendant le début des quarts de finale mercredi. Place à Leipzig, qui affrontera jeudi l'Atlético Madrid.


La saison

Champion d'automne de Bundesliga au terme d'une remarquable phase aller, Leipzig n'a pu que subir comme tout le monde le retour en deux temps du rouleau compresseur Bayern. Néanmoins, c'est une troisième place solide que les joueurs de Julian Nagelsmann sont allés conquérir, face à une concurrence très dense, à trois points du deuxième Dortmund et avec un point d'avance sur Mönchengladbach (et trois sur Leverkusen). Pour la deuxième année consécutive, le club termine donc sur le podium, après avoir aussi brillamment éliminé Tottenham en huitièmes de finale de Ligue des Champions (deux victoires, 1-0 à l'aller en Angleterre puis 3-0 en Allemagne).

L'identité

Nagelsmann a transformé Leipzig en appliquant ses préceptes, qui sont à peu près les mêmes que ceux de Pep Guardiola, son idole tout à fait assumée. Avec ses moyens, il demande donc à ses joueurs beaucoup de possession et de courses de replacement, ce qui nécessite forcément de la jeunesse. Gros point noir, toutefois, pour le coach qui vient de fêter ses 33 ans : l'absence de son leader d'attaque Timo Werner, transféré à Chelsea.


Les chiffres

- Leipzig n'a jamais affronté une équipe espagnole dans sa très jeune histoire européenne, le club ayant été fondé en 2009.

- Les Allemands ont déjà joué à Lisbonne cette saison : lors de la première journée de leur groupe, ils sont allés s'imposer sur le terrain du Benfica (1-2). Mais c'est sur le terrain du Sporting qu'ils affronteront l'Atlético...

- Dans cette même poule G, une seule équipe a battu Leipzig : Lyon, qui était allé s'imposer 2-0 à l'extérieur lors de la deuxième journée (pour terminer finalement deuxième du groupe, après un nul 2-2 lors de la dernière journée). C'est donc la seule défaite du club allemand cette saison en C1.

Le Français

Un peu comme au Bayern, Leipzig compte sur une belle armada française, à commencer par ses deux piliers Dayot Upamecano et Christopher Nkunku, l'ancien Parisien ayant notamment terminé le championnat avec treize passes décisives (dont quatre dans le même match, en février à Schalke). Derrière, avec Upamecano, Ibrahima Konaté revient aussi dans l'axe, après avoir été blessé quasiment toute la saison. Et sur l'aile, l'ancien Montpelliérain Nordi Mukiele est également très utilisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.