Ligue des Champions : Le Real Madrid arrache un nul miraculeux contre le Club Bruges

Ligue des Champions : Le Real Madrid arrache un nul miraculeux contre le Club Bruges©Media365

Rédaction , publié le mardi 01 octobre 2019 à 20h55

Mené 0-2 à la mi-temps par le Club Bruges, le Real Madrid a remonté son retard pour obtenir le nul en seconde période (2-2). Mais la situation des Merengue dans le groupe A reste précaire dans l'optique d'une qualification pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions.

Le Real Madrid ne règne pas vraiment sur son royaume qu'est la Ligue des Champions en ce début de saison. Après la fessée reçue contre le PSG lors de la 1ere journée (3-0), les Merengue ont concédé le nul à domicile contre le Club Bruges (2-2). Et encore, c'est un moindre mal pour les hommes de Zinedine Zidane, menés 0-2 à la mi-temps et qui ont égalisé à la 85eme minute. Ils se retrouvent néanmoins en posture délicate dans le groupe A, avec un seul point pris en deux matchs. Mais leur situation aurait atteint le stade critique sans ce « come-back » en seconde période. Un résultat toutefois logique, tant le Real, certes en ordre désordonné, a poussé fort. Et ce dès le premier acte, avec des situations pour Karim Benzema (6eme), Luka Modric (21eme) et surtout Raphaël Varane, dont la tête à bout portant a été sortie par un grand Simon Mignolet sur sa ligne (3-0). Toujours aussi fragile à la perte du ballon, le quadruple vainqueur de la Ligue des Champions au cours des années 2010 s'est néanmoins fait punir en contre.

Areola entré à la pause

A chaque fois avec une bonne dose de réussite, Emmanuel Dennis a inscrit un doublé (9eme, 39eme) et mis le Club Bruges sur orbite. Déjà acculés lors de la première période, les Belges ont encore reculé d'un cran au retour des vestiaires, alors qu'Alphonse Areola a remplacé Thibaut Courtois dans le but, le gardien des Diables Rouges étant souffrant. Le portier prêté par le PSG a même sorti une parade décisive pour maintenir son équipe à flots. L'attaque du Real, peu inspirée malgré Eden Hazard et Karim Benzema, s'en est elle remise à des coups de pied arrêtés. Comme souvent dans ces situations, Sergio Ramos a relancé les siens (55eme) et Casemiro a arraché l'égalisation (85eme), juste après l'expulsion de Ruud Vormer pour un deuxième avertissement (84eme). Mais il était trop tard pour que le Real profite de cette supériorité numérique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.