Ligue des Champions : Le PSG en finale !

Ligue des Champions : Le PSG en finale !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 18 août 2020 à 23h00

Le Paris Saint-Germain n'a fait qu'une bouchée de Leipzig (3-0) mardi en demi-finales de Ligue des Champions.



Le 23 aout prochain, et pour la première fois de son histoire, le PSG va participer à une finale de Ligue des Champions. Le champion de France a réussi à se hisser à une hauteur jusque-là inexplorée en prenant aisément le dessus sur le RB Leipzig. Alors qu'on leur promettait une soirée compliquée face à une séduisante équipe allemande, les Franciliens ont finalement survolé cette demie. A l'exception d'une dizaine de minutes compliquée en début de seconde période, ils ont imposé leur loi d'un bout à l'autre de la partie pour signer une très large victoire. Ils attendent désormais qui de l'OL ou du Bayern Munich constituera le dernier écueil devant la gloire continentale.

Le PSG a vite éteint les velléités allemandes

Il y a une semaine, contre l'Atalanta de Bergame, le PSG a dû puiser dans ses réserves pour se qualifier. L'équipe a même attendu la 90e minute pour trouver le chemin des filets. Cette fois, l'affaire a été beaucoup plus facile. Le verrou adverse a sauté au bout de 13 minutes. La première tentative, signée Neymar (6e), a échoué sur le poteau, mais la seconde fut la bonne. Comme face aux Lombards, c'est Marquinhos qui a débloqué la situation. C'est sur un coup de pied arrêté que le Brésilien a fait mouche. D'un puissant coup de casque, il a réceptionné victorieusement un excellent coup franc d'Angel Di Maria (1-0).

Leipzig était à la peine 0-0, et il le fut encore plus une fois mené à la marque. Bien moins incisive que lors de son précédent match contre l'Atlético Madrid, l'équipe allemande n'a pas réussi à se montrer menaçante si on excepte un tir non cadré de Poulsen (25e). Le premier acte, elle l'a même essentiellement passé dans sa moitié de terrain. Dans ce contexte, il n'y avait rien d'illogique à ce que Paris s'échappe à la marque. A la 42e minute, la concentration et le pressing constant des Franciliens ont abouti sur le but de break. Un ballon intercepté par Neymar fut profitable à Angel Di Maria, qui fixa avec succès Gulacsci. A la pause, cela faisait 2-0 et le match aurait même pu être plié si Neymar avait eu un peu plus de chance dans la finition. L'ex-Barcelonais a touché une deuxième fois le poteau (25e) et juste avant la pause, il a manqué de convertir une très belle passe de Mbappé (45e).

Une victoire qui aurait pu être plus conséquente

Le quart d'heure de repos a brisé quelque peu la bonne dynamique du PSG. Ce fut cependant sans conséquence. Les Allemands se sont bien ressaisis au retour des vestiaires, mais sans pour autant inquiéter leurs opposants. La seule alerte qu'ils ont eue c'est une frappe de loin de l'entrant Emil Forsberg. Un coup pour rien et qui, malheureusement pour eux, a précédé un troisième but parisien. Même en levant le pied, l'équipe de Tuchel a donc réussi à faire mal. A la 56e, Di Maria a exploité une glissade de Mukiele pour ensuite servir Juan Bernat près du but. L'Espagnol n'avait alors plus qu'à conclure et aggraver la marque.

3-0, le score n'a ensuite plus évolué. Mais il aurait pu. Paris a eu moult opportunités pour corser l'addition. Mais, les Mbappé (72e et 82e), Di Maria (80e) et Paredes (80e) se sont heurtés à un Gulacsi enfin efface. Sans regrets cependant. La qualification était déjà dans la poche et il fallait bien se ménager un peu pour le grand rendez-vous de dimanche prochain. Si l'équipe se montre aussi souveraine lors de cette ultime rencontre, la Coupe aux grandes oreilles ne devrait pas lui échapper. Mais, ne nous n'avançons pas trop. Et en attendant de savoir s'ils peuvent soulever le trophée suprême, les joueurs de la capitale peuvent déjà se féliciter de pouvoir le voir à l'entrée sur le terrain. Même si bien sûr les finales sont surtout faites pour être gagnées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.