Ligue des Champions : Le Final 4, un format qui plaît à l'UEFA

Ligue des Champions : Le Final 4, un format qui plaît à l'UEFA©Media365

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le samedi 29 mai 2021 à 15h56

Organisé dans un contexte particulier pour désigner le vainqueur de la Ligue des Champions l'an passé, le Final 4 pourrait devenir une habitude. C'est en tout cas une idée émise par Aleksander Ceferin dans les colonnes de L'Equipe.

La Ligue des Champions se prépare à une refonte totale à l'horizon 2024. De la phase de poules à la finale. Juste avant le duel entre Manchester City et Chelsea qui désignera le champion d'Europe 2021, Aleksander Ceferin s'est confié au journal L'Equipe. Et le président de l'UEFA a avoué qu'il aimerait un nouveau format pour le dernier carré de la C1. Le Slovène semble avoir été séduit par le Final 8 organisé l'an passé pour finir la saison européenne malgré le Covid-19. Si l'idée de reproduire un tel dispositif semble impossible, il n'est pas contre l'instauration d'un Final 4. C'est en tout cas une idée émise dans un entretien accordé au quotidien. "Nous avons aimé le Final 8 l'année dernière au Portugal mais c'est sur deux semaines et c'est trop. Pour un Final 4 après 2024, il y a des avantages et des inconvénients. D'un côté, cela peut être un événement fantastique avec une semaine consacrée au football agrémentée d'autres événements comme des concerts mais on perd des matchs, notamment à domicile, pour les clubs. Les télévisions auraient également moins de rencontres. Il y a des questions financières et marketing à régler, mais moi, personnellement, j'aimerais que cela se fasse. je suis en faveur d'un Final 4 en Ligue des Champions", a clamé Aleksander Ceferin dans les colonnes de L'Equipe.

Aleksander Ceferin défend le nouveau format de la Ligue des Champions

Si les équipes risquent de jouer moins de matchs à élimination directe à domicile avec un tel format, elles auront plus de rencontres de la phase de poules. Le format à 36 équipes avec dix matchs dans un premier tour aux airs de mini-championnat est plébiscité par l'instance européenne. Et alors qu'il est décrié par certains joueurs, le dirigeant slovène a profité de cette prise de parole pour défendre cette réforme. Pour lui, il n'y a pas que les grands clubs qui sont gagnants avec cette révolution. "La réforme est autant en faveur des grands clubs que des petits. ils auront tous plus de matches. (...) On aurait pu garder la Ligue des Champions dans son format actuel mais vous devez savoir que ce sont les petits pays et ceux de taille moyenne qui ont besoin de davantage de revenus. Ils ne génèrent pas suffisamment de recettes avec leurs télévisions nationales. Ce sont les revenus internationaux qui leur permettent de survivre" a expliqué le président de l'UEFA à L'Equipe. Il a notamment précisé que les demandes des petits clubs étaient mieux prises en compte avec le changement de direction à la tête de l'Association européenne des clubs. Reste à savoir si cela sera suffisant à la veille d'un changement aussi important dans le paysage des compétitions continentales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.