Ligue des Champions : La Juventus battue à Porto

Ligue des Champions : La Juventus battue à Porto©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 17 février 2021 à 23h00

Surpris d'entrée à Porto, les Turinois, qui ont réussi à réduire l'écart en fin de match (2-1), peuvent encore espérer rejoindre les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Depuis plus de deux ans qu'il vit dans le Piémont, Cristiano Ronaldo doit certainement repenser à ces sommets européens qu'il explorait systématiquement durant ses grandes années espagnoles. Car les années se suivent et se ressemblent pour cette Juve inconstante. Malgré son statut de tête de série, cette Vieille Dame fait son âge. En déplacement à Porto, elle a encore été bousculée dans les grandes largeurs, mais elle a eu le mérite d'éviter le naufrage avant d'inscrire un but salutaire qui éclaircit, un peu, son horizon.

La Juve a frôlé la correctionnelle

Il faut dire que l'entame de match a vite planté le décor. Dès la deuxième minute de jeu, Taremi, opportuniste, a profité d'une immense bourde de Bentancur pour débloquer la situation sur un but gag (1-0, 2e). Il était alors facile d'imaginer qu'un nouveau match débuterait. Or, il n'en a rien été. Bien au contraire, la Juve a continué à concéder d'innombrables situations, s'attelant à tenir le ballon dans de notables proportions sans en faire grand chose. Pour dire, il a fallu attendre et un coup de casque de Merih Demiral pour voir le premier tir cadré des Bianconeri (39e).

Et le pire, c'est que cette Juve à côté de ses crampons s'est faite surprendre à nouveau, dès le retour des vestiaires. Le buteur des Dragons Moussa Marega a doublé la mise d'un superbe enchaînement contrôle-frappe (2-0, 46e). Porto se trimballait sans que l'on ne trouve rien à y redire. L'affaire aurait même pu tourner au fiasco pour le champion d'Italie si Wojciech Szczesny n'avait pas sauvé les meubles d'une parade splendide face à Sergio Oliveira (52e). Froide, laborieuse et vraiment sans idée, la Juve a toutefois trouvé la clé sur un éclair dans la nuit, Chiesa reprenant un centre de Rabiot pour redessiner le rapport de force (2-1, 82e). Un but capitale avant la seconde manche... Cette Juve-là aura bien besoin d'un CR7 en mode superhéros pour se sortir de ce traquenard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.