Ligue des Champions (J5) : Ziyech, En-Nesyri, Saibari... La belle soirée des Lions de l'Atlas

Ligue des Champions (J5) : Ziyech, En-Nesyri, Saibari... La belle soirée des Lions de l'Atlas ©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, Media365, publié le mercredi 29 novembre 2023 à 23h35

Auteur d'un doublé et d'une passe décisive avec Galatasaray face à Manchester United (3-3), Hakim Ziyech a livré une prestation de classe mondiale mercredi en Ligue des Champions, mais n'est pas le seul Marocain à s'être distingué.



Leur sélectionneur Walid Regragui a de quoi avoir le sourire, les internationaux marocains se sont particulièrement illustrés ce mercredi soir en Ligue des Champions. De bon augure à moins de deux mois de la CAN, cette superbe prestation d'ensemble a notamment eu pour théâtre le Rams Park d'Istanbul, où Galatasaray d'Hakim Ziyech recevait le Manchester United de Sofyan Amrabat.

Si la partie, renversante et mouvementée, s'est achevée sans vainqueur (3-3), elle aura vu le premier nommé briller de mille feux. Dans tous les bons coups, l'ancien de l'Ajax Amsterdam a planté un tonitruant doublé sur coup franc direct, avec la complicité involontaire d'André Onana sur le second (29e, 62e), avant de lancer parfaitement Kerem Aktürkoğlu pour l'égalisation finale (71e)

Masterclass et buts en série

Remplacé sous les vivats du public (82e), Hakim Ziyech aura réussi une véritable masterclass, que confirment les chiffres du match, avec un taux de réussite de 80% pour les passes et de 100% pour les tacles. Une belle moisson à laquelle s'ajoutent cinq ballons récupérés et qui vaut logiquement à son auteur le titre honorifique d'homme UEFA du match.

Si les deux compatriotes y sont allé de leur but, le duel entre Youssef En-Nesyri (FC Séville) et Ismaël Saibari (PSV Eindhoven) a tourné à l'avantage du second, qui a ouvert son compteur dans l'épreuve d'une splendide reprise de volée du gauche en lucarne, qui permettait aux Néerlandais d'entamer une folle remontée, pour s'imposer (3-2) après avoir subi un break. La seule (légère) ombre au tableau pour les Lions de l'Atlas est finalement venue de Londres et de l'Emirates Stadium : entré à la pause à la place de Salis Abdul Samed au cours d'une rencontre déjà jouée, Neil El Aynaoui n'a lui pu infléchir la déroute lensoise sur la pelouse d'Arsenal (6-0).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.