Ligue des champions (J5) : Un Arsenal champagne, l'entame lensoise, Samba... Les tops/flops d'Arsenal-Lens

Ligue des champions (J5) : Un Arsenal champagne, l'entame lensoise, Samba... Les tops/flops d'Arsenal-Lens ©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 29 novembre 2023 à 23h36

Découvrez le top/flop de l'historique défaite du RC Lens sur la pelouse d'Arsenal (0-6), un (très) lourd revers qui élimine les Lensois de la compétition.


Les tops

Un Arsenal champagne

Leaders de Premier League et sur une série de trois victoires consécutives avant d'accueillir les Lensois mercredi soir à l'Emirates Stadium, les Gunners ont fait littéralement voler en éclat les Sang et Or (6-0). Les hommes de Mikel Arteta menaient déjà 5-0 à la pause, grâce à des réalisations de tous les joueurs offensifs alignés d'entrée (Havertz, Gabriel Jesus, Saka, Martinelli et Odegaard), avant que Jorginho n'alourdisse la marque en fin de match sur penalty. Une vraie démonstration.

Takehiro Tomiyasu

L'arrière droit japonais, qui découvre la Ligue des champions cette saison, a livré une première période pleine, avant de céder sa place à Ben White à la pause. Tomiyasu (25 ans), arrivé à l'été 2021 à Arsenal après des expériences en Belgique (Saint-Trond) et en Italie (Bologne), a stoppé les rares offensives lensoises et surtout délivré deux passes décisives, pour Martinelli et Odegaard, continuant à afficher une belle entente avec Saka.

Les flops

L'entame lensoise

Ils voulaient, "se mettre au niveau d'Arsenal", selon les mots de leur entraîneur Franck Haise. Mais les Lensois ont totalement explosé à l'Emirates Stadium, où ils ont raté leur début de match, et pas qu'un peu. Après moins d'une demi-heure de jeu, les Sang et Or étaient déjà menés 4-0, et prenaient l'eau de toutes parts. Dépassés dans l'envie, mais aussi techniquement face aux Gunners, ils n'ont jamais su se relever de cette entame catastrophique, subissant la plus grosse défaite de l'histoire pour un club français en Ligue des champions.

Brice Samba

Si on aurait pu quasiment citer l'intégralité de l'équipe lensoise, à l'exception, peut-être, d'Elye Wahi, bien trop seul devant, l'arrière garde artésienne a particulièrement souffert dans la capitale anglaise, à commencer par son gardien, Brice Samba. Comme Gianluigi Donnarumma la veille lors de PSG-Newcastle, le portier international français est parti à la faute en repoussant un tir dans les pieds d'un adversaire, sur le troisième but des Gunners, signé Bukayo Saka à la 23e minute.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.