Ligue des Champions : Garcia ne veut pas trop subir face à Leipzig

Ligue des Champions : Garcia ne veut pas trop subir face à Leipzig©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 09 décembre 2019 à 18h15

Rudi Garcia espère que ses joueurs seront capables de ne pas trop subir mardi soir en Ligue des Champions face à Leipzig.

Rudi Garcia, comment allez-vous préparer le match entre Lyon et le RB Leipzig mardi (21h00), décisif pour une qualification pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions ?

On va se concentrer sur le jeu, la manière dont il faut réussir à jouer ce match, aussi sur le plan mental. Il faudra montrer beaucoup d'envie, de générosité. Il va falloir qu'on court avec le ballon, mais aussi sans. C'est une équipe qui a notamment la caractéristique d'avoir un pressing efficace. Il faudra avoir la capacité à en sortir et à se montrer dangereux sur certaines situations où l'adversaire s'expose. Il faut montrer qu'on a envie de se qualifier par des actes, pas seulement par des paroles.

Est-ce possible de calculer dans ce groupe où tout est encore possible ?

On connait la situation. Si on gagne, on sera premiers. C'est la seule option qu'on veut envisager. C'est aussi à nous de mettre de la folie, au-delà de l'envie et de la détermination. Il faudra être costauds dans les moments difficiles. On aura besoin du public pour ne pas laisser cette équipe de Leipzig se montrer dangereuse. A deux minutes près, elle était leader de Bundesliga, et c'est la meilleure équipe du groupe, je le dis depuis le début.

Garcia : « Il faudra être capables de ne pas faire que subir »

Avez-vous pensé à un plan pour contrer Timo Werner ?

C'est un attaquant de grande qualité, un joueur redoutable. Il va vite, est efficace. Si le danger ne venait que de lui, ce serait plus simple. On ne peut pas être meilleure attaque de Bundesliga avec un seul joueur de qualité. Il faut aussi profiter des faiblesses, aucune équipe n'est parfaite. Il faudra être capables de ne pas faire que subir. On a des joueurs qui savent tout faire, il faudra juste qu'ils soient à 100% de leur capacités tous ensemble demain soir (mardi).

Sentez-vous que ce match puisse avoir une incidence sur votre avenir à moyen terme à l'OL ?

Je ne vois pas pourquoi. Je suis venu ici parce que c'est un grand club. On veut se qualifier pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions et sur le podium de L1. Mais rien n'a changé depuis que je suis arrivé.

Garcia : « On ne peut pas être brillants tout le temps »

Parlerez-vous dans la préparation du match de l'importance de la rencontre pour le club et des enjeux économiques ?

Il faut bien connaître son groupe pour savoir quels ressorts on peut actionner. Plus le match se rapproche et plus il faut accentuer sur le jeu. Ils connaissent l'enjeu. On n'envisage que de faire un bon match et de se qualifier.

Ressentez-vous une progression chez votre équipe ?

Avec un ou deux points en plus, on ne serait pas loin d'où on veut être. Il y a une progression. D'autant plus que quand on joue les trois jours, on ne peut pas être brillants tout le temps et on a eu des petits pépins. Mais on ne s'est plaints de rien, on n'a pas cherché d'excuses. S'il y a un match qu'on n'a pas bien négocié, c'est celui du Zenit (2-0). Tout est encore possible, on a notre destin entre nos pieds. Il faudra qu'ils fonctionnent bien demain pour pouvoir battre cette bonne équipe allemande.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.