Ligue des Champions : Focus sur le groupe de Lille

Ligue des Champions : Focus sur le groupe de Lille©Media365

Julien Pereira, publié le jeudi 29 août 2019 à 19h25

Ce jeudi, lors du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions ce jeudi, Lille a hérité de Chelsea, de l'Ajax Amsterdam et de Valence. Le point sur le groupe H.

Ce n'est pas une surprise. C'était même une évidence : Lille n'a pas hérité d'un groupe facile, pour son retour en Ligue des Champions. Du fait de sa présence dans le chapeau 4, les Dogues n'ont pu éviter quelques gros poissons mais ils ont au moins esquivé le groupe de la mort. Installé dans le groupe H, le club nordiste défiera Chelsea, l'Ajax et Valence, dans une poule que l'on peut qualifier d'homogène. Et accessible ? Pourquoi pas.


Chelsea, petit morceau parmi les cadors ? 

Après tout, Chelsea était, avec le Zénith, l'autre équipe du chapeau 1 débarquant avec peu de certitudes. Certes, les Blues ont soulevé la Ligue Europa la saison dernière. Mais le club londonien a changé de visage cet été. Interdit de recrutement, il a laissé filer Maurizio Sarri, son entraîneur, et Eden Hazard, son meilleur joueur. Et a choisi de miser sur la jeunesse, un peu contraint. Son début de saison, au cours duquel il a été giflé à Manchester United (4-0) avant d'être accroché par Leicester City (1-1) a mis en exergue certaines failles. Aux Dogues de les exploiter.

L'Ajax repart presque de zéro

Le constat à tirer des derniers mois passés par Chelsea s'applique aussi à l'Ajax. L'entité néerlandaise, sensation de l'édition précédente, entame une gigantesque reconstruction après les départs de deux de ses meilleurs joueurs, Matthijs de Ligt et Frenkie de Jong. Passé par deux tours préliminaires pour en arriver là, le demi-finaliste de la saison 2018/2019 a frisé l'élimination face au PAOK (2-2, puis 3-2) avant de passer l'obstacle APOEL un peu plus tranquillement (0-0 puis 2-0) mais sans véritablement se rassurer.

Valence, des doutes et des certitudes

La véritable inconnue concerne probablement Valence. D'abord parce qu'un départ de son attaquant Rodrigo d'ici-là fin de Mercato est envisageable et pourrait changer beaucoup de choses. Ensuite parce que le club Che a également traversé un été difficile, sur fond de crise interne qui a failli conduire au départ de son entraîneur, Marcelino. Le club de Kévin Gameiro n'a pas profité de ses premiers matchs en Liga pour oublier cette période trouble, s'inclinant au Celta (1-0) après avoir concédé un nul (1-1) face à la Real Sociedad. Mais l'équipe espagnole, dont l'effectif est très solide, pourrait vite redevenir un danger.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.