Ligue des Champions féminine : Lyon renverse Wolfsburg et s'offre un cinquième titre en C1 !

Ligue des Champions féminine : Lyon renverse Wolfsburg et s'offre un cinquième titre en C1 !©Media365

Arthur Merle, publié le jeudi 24 mai 2018 à 20h35

Mené au score en prolongation, l'OL a fini par s'imposer contre Wolfsburg (4-1), jeudi soir, en finale de la Ligue des Champions féminine. La formation rhodanienne devient donc la plus titrée dans la compétition.

L'OL l'a fait. Considérée comme l'une des références du football européen, la formation de Reynald Pedros a remporté ce jeudi, contre Wolfsburg (4-1), sa troisième Ligue des Champions féminine de suite. Ce succès porte ainsi à cinq le nombre de titres des Rhodaniennes dans cette compétition. Un record. Et pourtant, face à l'un des autres gros morceaux du football européen féminin, les Lyonnaises ont eu toutes les peines du monde à rentrer dans leur match. Le onze de départ sans surprise aligné par l'entraîneur lyonnais s'est créé des situations plus que des occasions dans le premier acte, à l'image d'une frappe de Henry (6eme) ou encore d'une demi-volée de Bronze (17eme). En face, les Allemandes ne se sont que rarement montrées dangereuses avant la pause et c'est après 45 première minutes disputées mais parfois brouillonnes que les 22 actrices ont rejoint les vestiaires.

Un but refusé... mais valable pour Le Sommer ?


Les débats sont repartis sur les mêmes bases en deuxième mi-temps. Les Lyonnaises ont souvent tergiversé dans les 30 derniers mètres, tardant à donner le ballon ou manquant d'inspiration dans leurs appels de balle. Le premier véritable tournant de la rencontre n'est intervenu qu'à une vingtaine de minute de la fin du temps réglementaire, quand Le Sommer a vu sa tête être repoussée sur la ligne... ou presque, puisque le ballon semblait avoir franchi la ligne de but. L'attaquante lyonnaise, encore elle, a ensuite buté sur Schult, idéalement servie au second poteau (84eme). Mais à force d'accumuler les mauvais choix et face à une formation allemande solide, les joueuses de Pedros ont dû se résoudre à disputer une troisième prolongation de suite en finale de Ligue des Champions.

Lyon n'a douté que quelques minutes


Un exercice qui avait souri aux Lyonnaises lors des deux dernières années. Et pourtant, c'est bel et bien Wolfsburg qui s'est mis dans les meilleures dispositions très rapidement. D'une frappe contrée par Renard, Harder a conclu un très joli numéro pour donner l'avantage aux Allemandes (93eme). Mais ce qui aurait dû mettre ces dernières en confiance a finalement semblé les déstabiliser puisque trois minutes plus tard, Popp est arrivée trop en retard et a écopé d'un deuxième carton jaune synonyme d'exclusion. La suite a été une réaction de championnes des Rhodaniennes, d'abord récompensées par une superbe frappe de Henry (98eme). S'en est ensuite suivi le show van de Sanden, entrée en jeu en cours de match. La Néerlandaise a fait la différence tout en puissance à trois reprises dans son couloir droit, pour distribuer des caviars convertis par Le Sommer (100eme), Hegerberg (103eme) et Abily (116eme). Un renversement de situation plein de caractère qui permet à l'équipe si chère à Jean-Michel Aulas de marquer encore un peu plus sa domination sur la scène européenne. Ce Lyon-là est l'équipe de tous les records...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.