Ligue des Champions (Demi-finale retour) : Ces " petits détails " qui ont assommé le Bayern Munich

Ligue des Champions (Demi-finale retour) : Ces " petits détails " qui ont assommé le Bayern Munich©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mercredi 02 mai 2018 à 00h08

Eliminé en demi-finale de la Ligue des Champions par le Real Madrid mardi soir, le Bayern Munich est passé tout proche de faire basculer cette double-confrontation. Mais tout proche seulement, la faute à des « petits détails » qui n'ont pas tourné en sa faveur.

« Les matchs de haut niveau se jouent sur des détails ». Voilà une phrase qu'il est coutume d'employer dès le mois de février, lorsque les choses sérieuses débutent en Ligue des Champions. Et si l'expression est employée à tout va, force est de constater qu'elle est totalement de circonstance après cette demi-finale de C1 entre le Real Madrid et le Bayern Munich. « On a répondu présent sur les deux confrontations, ça s'est joué à quelques détails. On a vraiment tout donné, on était à 100% et on voulait venir gagner ici. Ça se joue sur des détails, sur le deuxième but, et sur des occasions qu'on aurait pu mettre au fond », analysait Corentin Tolisso au micro de beIN Sports à l'issue de la rencontre.Hummels : « On doit être capable de convertir les occasions énormes »Auteur d'une prestation très solide mardi soir, Mats Hummels regrettait plus précisément le manque d'efficacité dont a fait preuve la formation allemande : « Nous avons eu ce soir plusieurs occasions dans la surface adverse, des occasions brûlantes. Mais nous aurions dû en tirer un meilleur profit (...) Il faut le dire clairement, nous leur avons offert un but à chaque match. Pourtant, nous étions supérieurs. Mais quand on veut ce titre, à la fin, on doit être capable de convertir les occasions énormes lorsqu'elles se présentent », a-t-il froidement reconnu dans des propos relayés par L'Equipe. Si, à l'image de Lewandowski, les Bavarois pourront se mordre les doigts d'avoir raté le coche au match aller, c'est davantage la superbe performance de Keylor Navas qu'il fallait souligner à Santiago Bernabeu. L'efficacité du gardien de but, un autre de ces « détails » importants...Heynckes : « Faire une erreur comme ça... »Sven Ulreich a de son côté vécu une soirée beaucoup plus difficile, conclue par un long moment de solitude sur la pelouse madrilène à l'issue de la rencontre. Non pas que le portier allemand ait été abandonné par sa défense, ni même qu'il ait eu à négocier plusieurs situations chaudes. Non, le remplaçant de Manuel Neuer s'est déchiré sur une passe en retrait à peine dangereuse, offrant le second but à Karim Benzema. « Nous avons fait un super match, nous avons été la meilleure équipe sur les deux matches. Mais après avoir fait une première période de classe mondiale ce soir, faire une erreur comme ça au retour des vestiaires et prendre ce but, ça rend les choses difficiles », a avoué Jupp Heynckes devant la presse.L'arbitrage de nouveau au centre des débatsMais tous les détails ne relèvent pas que de la performance individuelle ou collective. Le sort d'un match peut aussi dépendre des coups de sifflet de l'arbitre. Même si dans ce cas bien précis, c'est de l'absence de coups de sifflet que se plaindront certainement Lewandowski et ses coéquipiers. Car ni l'intervention très limite de Sergio Ramos sur ce dernier, ni la main décollée de Marcelo n'ont été sanctionnées d'un penalty. Pas de quoi - évidemment - expliquer à part entière cette terrible désillusion allemande. Mais un autre « petit détail » qui n'a pas tourné en faveur du grand perdant de la soirée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.