Ligue des Champions : Comment la jeunesse du Gym aborde-t-elle son rendez-vous européen ?

Ligue des Champions : Comment la jeunesse du Gym aborde-t-elle son rendez-vous européen ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 16 août 2017 à 07h30

A Naples, la jeune équipe de l'OGC Nice veut s'avancer sans pression pour réussir l'un des plus grands exploits de son histoire.

Retransmise en direct sur les chaines de télévision locales, l'arrivée des Niçois à Naples a rassemblé les foules. Plusieurs dizaines de tifosis napolitains avaient fait le déplacement pour accueillir le bus des Aiglons à leur hôtel. Une mise en bouche parfaite pour comprendre dans quel endroit se trouvaient les joueurs de Lucien Favre. A Naples, on ne vit que pour le foot. Et en pénétrant sur la pelouse du San Paolo pour l'entraînement de veille de match, Alassane Plea et ses coéquipiers ont pris la pleine mesure du défi immense qui les attend ce mercredi soir (20h45).
Plea : « On a hâte d'y être »
Même scène au retour de l'entraînement. La nuit était tombée sur Naples, mais là encore, des dizaines de fans italiens pour accueillir le bus azuréen. Sans animosité, mais histoire de mettre un peu de pression aux jeunes joueurs du Gym. Alors, pour ne pas s'effondrer devant l'événement, les Niçois ont choisi d'adopter une posture sereine. Sans se mettre de pression et avec un mot d'ordre : profiter. « On a hâte d'y être. Pour des jeunes joueurs comme nous, ça va être un très gros match. C'est une progression. C'est magnifique. On va tout donner, a lancé Alassane Plea devant la presse mardi. Le Napoli est un très grand club avec une belle équipe. Ce club a une histoire et jouer dans un stade plein comme ça, ça va être incroyable. On a nos chances, on va tout donner. »
Saint-Maximin : « Aucune pression à avoir, on est les outsiders »
« C'est excitant, confirme Allan Saint-Maximin sur le site du Gym. On s'est tous bien préparé pour entamer ce match de la meilleure des manières. Il n'y a aucune pression à avoir, on est les outsiders. » C'est bien de cette jeunesse et de cette fougue dont se méfie Maurizio Sarri, l'entraîneur napolitain. « Nous allons affronter une équipe jeune, très forte techniquement, avec beaucoup de talent. Il faudra être très appliqué », a insisté Sarri en conférence de presse. Ses joueurs, eux, connaissent la compétition dont ils ont atteint les huitièmes de finale la saison passée. Et ici, un échec aux portes de la phase finale ne serait pas vécu de la même manière qu'à Nice...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.