Ligue des Champions : Avant le Zenit, Lyon se focalise sur le travail

Ligue des Champions : Avant le Zenit, Lyon se focalise sur le travail©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 16 septembre 2019 à 17h55

En conférence de presse, avant le premier match de Ligue des Champions contre le Zenit Saint-Pétersbourg mardi, Sylvinho et Jason Denayer ont évoqué ce rendez-vous européen et ont préféré mettre la Ligue 1 de côté.



Entamer une campagne de Ligue des Champions devrait toujours être un événement. En particulier pour Lyon, qui a cravaché pour revenir régulièrement sur le devant de la scène européenne. Pour la deuxième saison de suite, l'OL sera au rendez-vous de la phase de groupes et débutera sa campagne ce mardi contre le Zenit Saint-Pétersbourg (18h55). Mais les doutes nés d'une série de trois matchs sans victoire en L1 et de prestations collectives loin d'être abouties ont anéanti l'enthousiasme né des débuts de Sylvinho sur le banc des Gones. Ce qui complique l'approche de la réception du champion de Russie en titre, déjà cruciale pour la suite dans le groupe G. « Je n'ai pas envie que l'on mette trop de pression sur l'équipe, a tempéré Sylvinho lundi en conférence de presse. C'est une compétition magnifique à jouer, on a très envie qu'elle débute et on est dans un groupe difficile où toutes les équipes peuvent se qualifier. C'est un match très important pour nous. »

Sylvinho : « On ne parle ni d'Amiens, ni de Paris »

En particulier pour relever la tête, entre le nul à Amiens vendredi (2-2) après avoir mené 1-2 jusque dans le temps additionnel et la réception du PSG pour le premier vrai choc de la saison en L1 dimanche (21h00). « On ne parle ni d'Amiens, ni de Paris. On est tous tournés vers le Zenit », a assuré Sylvinho. Même si le technicien brésilien reste marqué par la copie rendue à la Licorne. « Cela laisse un goût très amer dans la bouche, pour les joueurs, pour moi, pour tout le monde... On a eu du mal à digérer à la fois le résultat et ce qui s'est passé en deuxième période, mais ça se corrige en travaillant. » Forfait à Amiens et de retour pour la venue du Zenit, Jason Denayer n'est pas plus inquiet. « Le résultat, et livrer une performance égale pendant 90 minutes, c'est ce qui a manqué. Après, rien de plus, chercher à améliorer chaque point, continuer à travailler. On a de très bons joueurs, un effectif jeune. On va tenter de trouver un équilibre. »

Denayer : « On est assez professionnels pour savoir ce qui n'allait pas »

Il le faudra pour s'en sortir contre le Zenit, de retour en Ligue des Champions après quatre ans d'absence et coutumier des coups sur la scène européenne (8emes de finale en 2012, 2014 et 2016). « Il faudra se méfier, parce que c'est une équipe qui opère des transitions très rapides », a estimé Sylvinho, rejoint par son capitaine : « On sait que c'est une très bonne équipe, qui domine souvent son Championnat. On l'a étudiée, elle a énormément de qualités et on est conscients que ça ne sera pas un match facile. » D'où un moindre risque de relâchement, par rapport aux matchs contre Bordeaux et Amiens, où l'OL a mené avant de se faire rejoindre. « On est assez professionnels pour savoir ce qui n'allait pas, a lancé Denayer. Le plus important, c'est de se ressaisir. Mais je ne pense pas qu'il y ait une inquiétude. On sait ce qu'on a mal fait, on sait ce qu'on doit améliorer. On s'entraîne au quotidien pour ça. » Et pour ne surtout pas rater ses débuts dans un groupe homogène, avec aussi Benfica et le RB Leipzig.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.