Ligue des Champions - Atlético Madrid : Après Chelsea, ils reviennent tous à la maison

Ligue des Champions - Atlético Madrid : Après Chelsea, ils reviennent tous à la maison©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 12h05

Ce mercredi soir, pour sa première en Ligue des Champions au Wanda Metropolitano, l'Atlético Madrid pouvait difficilement rêver mieux que la réception de Chelsea. Car depuis quelques années, le lien qui unit le club espagnol au club anglais est particulier.

Pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'en 2013-14, lors de la saison qui ramènent les hommes de Diego Simeone au premier plan, c'est Chelsea qui avaient été sortis par les Colchoneros en demi-finale de la Ligue des Champions grâce à un match retour maîtrisé de main de maître à Stamford Bridge (1-3). Ce soir-là, Diego Costa avait été l'un des trois buteurs de l'Atlético, quand en face, Fernando Torres avait ouvert le score pour les Blues.
Diego Costa dans les pas de Fernando Torres et Filipe Luis
En janvier, ces deux-là évolueront côte à côte. Car la semaine dernière, le dénouement tant attendu a enfin eu lieu dans le feuilleton Diego Costa. L'accord a été trouvé entre les deux équipes, et l'attaquant espagnol pourra porter le maillot de l'Atlético dès janvier, quand l'interdiction de recrutement sera levée. Un retour, un de plus. Comme Fernando Torres et Filipe Luis avant lui. Les trois hommes ont un autre point commun. Tous trois ont porté le maillot de Chelsea. Sans la même réussite. Si Diego Costa s'y est taillé une solide réputation de buteur, Fernando Torres a eu plus de mal à s'y imposer, mais a quand même remporté la C1 en 2012 sous les ordres de Robert Di Matteo. En revanche, Filipe Luis n'a fait que passer à Londres, où son expérience a tourné au vinaigre.
Filipe Luis : « Je n'ai jamais vraiment réussi à quitter l'Atlético »
On ne quitte pas l'Atlético comme ça. C'est un attachement viscéral aux Rojiblancos qui ressort du parcours de ces trois hommes. « Je n'ai jamais vraiment réussi à quitter l'Atlético. Je continuais à regarder les matchs, j'étais toujours dans ce club, expliquait Filipe Luis au sujet de son passage raté à Chelsea. Quand j'ai décidé de partir, je voulais essayer quelque chose de nouveau, mais dès le premier jour, je savais que ce serait compliqué, car j'avais quitté ma famille. » Fernando Torres a lui été formé à l'Atlético. Alors, lors de son retour en 2014, l'ancien joueur de Liverpool n'a pas masqué sa joie. « Il y a un moment où tout le monde doit rentrer à la maison. J'étais debout dans les tribunes quand j'étais enfant. Je pense que c'est un privilège d'avoir la chance de revenir. Mon rêve s'est réalisé quand j'ai joué mon premier match pour eux à 17 ans. Cela fait sept ans et demi que je suis parti, mais la passion de jouer pour l'Atlético était toujours là. »
Un message pour Griezmann ?
D'ailleurs, ce mercredi soir, Fernando Torres sera surveillé de près par les défenseurs de Chelsea. Car le club londonien est sa quatrième victime favorite en carrière, derrière le FC Barcelone, Villarreal et l'Athletic Bilbao. Diego Costa n'a lui pas encore eu le loisir de d'exprimer sur son retour. Mais à voir l'entêtement du garçon à vouloir revenir dans son ancienne équipe, on se doute que sa vision des choses ne doit pas être bien éloignée. Peut-être aura-t-il un mot pour Antoine Griezmann, avec qui il formera bientôt un redoutable duo d'attaque. Sur le départ l'été dernier, le Français a choisi de rester pour des raisons différentes. Maintenant qu'il a vu son club franchir un nouveau palier avec l'entrée dans une enceinte ultra-moderne que Griezmann s'est déjà appropriée en y marquant deux fois, son regard a pu évoluer...

 
0 commentaire - Ligue des Champions - Atlético Madrid : Après Chelsea, ils reviennent tous à la maison
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]