Leipzig : Marsch tacle le PSG

Leipzig : Marsch tacle le PSG©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 13 septembre 2021 à 15h29

Dans un entretien accordé à Kicker, Jesse Marsch, l'entraîneur de Leipzig, n'a pas hésité à s'en prendre au PSG, qui figure dans le même groupe en Ligue des Champions.


Le PSG n'a pas forcément hérité du groupe le plus aisé pour la campagne de Ligue des Champions 2021-2022. Placé dans la poule A en compagnie de Manchester City, de Leipzig et du FC Bruges, le club francilien débutera sa campagne européenne mercredi soir en Belgique (21 heures). Si la première confrontation face à Leipzig se déroulera le le 19 octobre prochain au Parc des Princes, Jesse Marsch n'a pas attendu pour lancer quelques piques envers son futur adversaire.

City plus homogène que le PSG ?

Dans un entretien accordé à Kicker, l'entraîneur de Leipzig, qui affrontera Manchester City en Angleterre mercredi soir (21 heures), s'est montré franc. "Le match le plus difficile va être le premier à Manchester City. City est peut-être l'équipe la plus homogène par rapport au PSG et j'espérais que nous jouerions contre eux plus tard car nous sommes toujours au milieu de notre processus de progression", a jugé le technicien âgé de 47 ans. Arrivé en juillet dernier à la tête de Leipzig, après le départ de Julian Nagelsmann au Bayern Munich, Marsch connaît des débuts compliqués en Bundesliga, avec un bilan de 3 défaites et 1 victoire en 4 matchs, dont le revers le plus récent, justement concédé face au club munichois ce week-end (1-4).

Sans directement les citer, Marsch a fustigé le modèle de deux de ses adversaires dans le groupe A (Manchester City et le PSG) : "Mes résultats à l'école et à l'université en mathématiques étaient tout à fait corrects. Donc, avec mes connaissances, je constate que les critères du fair-play financier ne sont pas vraiment respectés par certains clubs. Avec l'esprit sportif d'un Américain, le football européen n'est donc pas juste. Je pense que seul le cricket en Inde montre un écart plus important entre les clubs les plus riches et les plus pauvres." Si Leipzig a perdu des éléments importants durant l'été (Dayot Upamecano, Marcel Sabitzer, Ibrahima Konaté), la formation reste riche en Allemagne, avec le fonctionnement du groupe Red Bull. Un modèle très critiqué dans le pays...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.