Le PSG écrit l'histoire

Le PSG écrit l'histoire©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 19 août 2020 à 12h01

Qualifié pour sa première finale de Ligue des champions l'année de ses 50 ans, le PSG veut continuer à écrire l'histoire à Lisbonne.



"Je suis très fier et très heureux de cette soirée magnifique et historique pour le club." Nasser Al-Khelaïfi, au micro de PSG TV, ne cachait pas sa joie mardi soir après la victoire de son club face au RB Leipzig à Lisbonne en demi-finales de la Ligue des champions (3-0). Une soirée historique à plus d'un titre, puisque jamais le club de la capitale n'avait réussi à franchir le dernier carré de la prestigieuse compétition européenne. Pour sa première participation aux demi-finales, lors de la saison 1994-95, David Ginola et ses coéquipiers avaient cédé contre l'AC Milan (0-1 ; 0-2). Et le PSG n'était depuis plus jamais réapparu à ce stade.

Une longue disette

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Deuxième vainqueur français d'une Coupe d'Europe, avec la Coupe des coupes remportée face au Rapid de Vienne en 1996 (1-0), le PSG a bien disputé une deuxième finale européenne dans la foulée, mais n'avait pas réussi à défendre son titre contre le FC Barcelone en finale de la C2 1997 (0-1). Il devra attendre 2009 pour retrouver les quarts d'une finale d'une Coupe d'Europe, s'inclinant face au Dynamo Kiev en Ligue Europa. Pour son retour en Ligue des champions, après l'arrivée des Qataris, le Paris Saint-Germain échouera à plusieurs reprises aux portes du dernier carré.

Une finale pour les 50 ans

Avec quatre éliminations consécutives en quarts de finale, de 2013 à 2016, contre le Barça (X2), Chelsea et Manchester City. S'ensuivront trois éliminations d'affilée en huitièmes, avec des déroutes particulièrement marquantes, que ce soit lors de la remontada contre le club catalan (2017) ou la saison dernière face à Manchester United. Deux revers entrecoupés d'un autre, plus rationnel, contre le Real Madrid. Et il aura donc fallu attendre que le club parisien atteigne son demi-siècle d'existence pour réussir à atteindre la finale, ce que seules quatre autres formations françaises avaient réussi. En espérant, face au Bayern Munich ou l'Olympique Lyonnais, devenir le deuxième club tricolore à soulever la coupe aux grandes oreilles, 27 ans après l'OM...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.