Le jour où Laurent Blanc aurait pu devenir l'entraîneur de Manchester

Le jour où Laurent Blanc aurait pu devenir l'entraîneur de Manchester©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 11 février 2019 à 11h41

Dans une interview accordée au Times, Laurent Blanc révèle qu'il aurait pu devenir l'entraîneur de Manchester United. L'ancien défenseur évoque également son avenir et revient sur son expérience au PSG.

Ancien joueur de Manchester United et ex-entraîneur du PSG, Laurent Blanc est bien placé pour s'exprimer sur le huitième de finale de la Ligue des Champions entre Manchester United et le PSG, dont le match aller aura lieu mardi soir à Old Trafford. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France profite de ce rendez-vous pour accorder des interviews et livrer quelques vérités. Dans un entretien accordé au Times, "Le Président" révèle notamment qu'il a été approché par les Red Devils en 2014 alors qu'il était en poste à Paris : «J'ai eu un appel d'un dirigeant, je ne dirai pas qui. J'étais à Paris et c'était difficile pour moi de partir. Nous sommes restés en contact mais ils ont choisi Van Gaal au final.»

« C'est difficile pour moi d'aller dans un autre club en France »

Toujours sans club depuis son départ du PSG en 2016, Blanc ne cache pas son envie de diriger un jour un club de Premier League : «Entraîner en Angleterre est une réelle ambition. C'est difficile pour moi d'aller dans un autre club en France. Je veux un autre challenge, en Angleterre, en Espagne ou bien en Italie. J'ai joué dans ces pays, je les connais puis je continue d'aller au match et je verrai qui m'appellera.» Sur l'incapacité du PSG à passer un cap en Ligue des Champions, l'ancien entraîneur de Bordeaux estime que le niveau de la Ligue 1 y est pour quelque chose: « Chaque semaine en ligue 1, ils ont 70 % de possession. Ils ne doivent pas travailler pour récupérer ballon, ils n'ont pas besoin de mettre de l'intensité, ils ne doivent pas se battre dans les cinq dernières minutes et ensuite ils arrivent sur des matchs à élimination directe en Ligue des Champions. Ils ont besoin de plus de concurrence en championnat pour atteindre le sommet, pas une équipe, mais trois ou quatre. »

« J'ai commis des erreurs »

Sur la gestion de son effectif au moment de disputer les matchs à élimination directe en Ligue des Champions, Blanc reconnaît qu'il a pu commettre quelques erreurs en reposant parfois un peu trop certains cadres : « Vous savez que vous remportez le championnat en février, alors vous donnez du repos à quelques-uns des meilleurs joueurs pour qu'ils soient à 100% en Ligue des champions. Rétrospectivement, je pense que je les ferais jouer. C'est un risque, mais je pense qu'il vaut mieux le prendre. J'ai commis certaines erreurs mais j'en suis conscient. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.