Le Bayern Munich s'impose sans briller, Chelsea cartonne

Le Bayern Munich s'impose sans briller, Chelsea cartonne©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mardi 12 septembre 2017 à 22h44

Le Bayern Munich a assuré. Manchester United aussi. Les Blues de Chelsea, eux, ont cartonné. Voici tous les résultats de la soirée.

Groupe A

Manchester United (3-0) FC Bâle

Le retour des Red Devils avait terriblement mal débuté. Paul Pogba, nommé capitaine pour la première fois avec Manchester United, a été contraint de laisser ses coéquipiers peu après le premier quart d'heure. Un mal pour un bien ? Peut-être, puisque Marouane Fellaini, suppléant du Français, n'a pas tardé à donner l'avantage aux siens (1-0, 35eme) de la tête. Les Mancuniens, toujours aussi performants dans le jeu aérien, ont doublé la mise grâce à Romelu Lukaku (2-0, 53eme) redoutable à la retombée d'un centre de Blind. Entré en jeu dans le dernier quart d'heure, Marcus Rashford y est allé de son petit but en ouvrant bien le pied au point de penalty (3-0, 84eme). Finalement, tout est bien qui finit bien pour l'ogre mancunien.

Benfica Lisbonne (2-1) CSKA Moscou

C'est probablement la surprise de la soirée. Mené après l'ouverture du score de Seferovic (1-0, 50eme), le CSKA Moscou a renversé le Benfica Lisbonne au stade de la Luz. Vitinho, sur pénalty (1-1,63eme) puis Zhamaletdinov (1-2, 71eme) ont permis aux Russes d'engranger trois points précieux dans la course aux huitièmes.

Groupe B

Bayern Munich (3-0) Anderlecht

Le Paris Saint-Germain a déjà fait forte impression à Glasgow. Le Bayern Munich, mastodonte du groupe B, a été beaucoup moins flamboyant pour se défaire d'Anderlecht. A domicile, les Allemands ont bénéficié de l'expulsion litigieuse de Kums, coupable d'un léger tirage de maillot dans sa surface de réparation, pour prendre l'avantage, Robert Lewandowski n'ayant pas tremblé pour conclure le pénalty accordé (1-0, 12eme). En supériorité numérique, les hommes de Carlo Ancelotti ont fait le break grâce à Thiago Alcantara, peu après l'heure de jeu (2-0, 65eme). Joshua Kimmich a soigné le tableau d'affichage en fin de match (3-0, 90eme) mais il faudra un tout autre Rekordmeister pour faire trembler le PSG au Parc des Princes, dans quinze jours.

Groupe C

AS Rome (0-0) Atlético de Madrid

Une confrontation entre deux grandes équipes européennes n'est pas toujours gage de spectacle. La confrontation entre la Roma et l'Atlético l'a rappelé, même si les Colchoneros ont eu, à plusieurs reprises, des occasions nettes pour ouvrir le score. La Louve a bien résisté, grâce à une défense solide. Mais elle n'a pas montré les crocs, ne cadrant qu'un seul tir sur l'ensemble de la rencontre. Tout cela fait les affaires de... Chelsea.

Chelsea (6-0) Qarabag

La fête à Stamford Bridge. Face à Qarabag, l'une des équipes les plus faibles de cette Ligue des Champions, Chelsea s'est offert le carton de la soirée. Pedro a superbement ouvert la marque à 20 mètres (1-0, 5eme) et Davide Zappacosta a inscrit l'un des buts de la soirée, avec beaucoup de réussite (2-0, 30eme). Au retour des vestiaires, les anciens de la Ligue 1 se sont chargés des festivités. César Azpilicueta (3-0, 55eme), puis Tiémoué Bakayoko (4-0, 71eme) et Michy Batshuayi (5-0, 76eme) se sont bien amusés, avant que le malheureux Medvedev ne marque contre son camp (6-0, 82eme).

Groupe D

Olympiacos (1-3) Sporting Portugal

Le Sporting était pressé. Seydou Doumbia aussi. Pour ses débuts avec son nouveau club en Ligue des Champions, l'Ivoirien a tout simplement inscrit le premier but de cette cuvée 2017/2018 d'entrée de jeu (0-1, 2eme minute). Face à des Grecs amorphes, les Lisboètes ont déroulé, Gelson Martins (0-2, 13eme) et Bruno Fernandes (0-3, 43eme) aggravant le score avant la mi-temps. Ensuite ? Le Sporting a géré son avantage. Jusqu'à ce que Pardo sème la pagaille en fin de rencontre (1-3, 89eme et 2-3, 93eme).

 
5 commentaires - Le Bayern Munich s'impose sans briller, Chelsea cartonne
  • bien évidemment, on sait de qui la (sur) brillance est l'apanage....les "autres" soit déclinent, soit gagnent sans briller, bref, ils sont largement à notre portée...etc, etc....aucune occasion de les démolir ne nous est épargnée....on sait comment se termine ce genre de discours bravache qui n'est pas le premier, généralement c'est au printemps que ça se passe....mais là ça change tout , il y a NEYMAR...à qui le football français devra peut-être ériger une statue place de la Concorde....cocorico corcovado

  • ouh là mon bon !! de mémoire je ne suis pas dépourvu
    on peut être cocardier sans être amnésique , et cette qualité n'est pas spécifiquement française..........

  • réservons le terme de "culture" à d'autres domaines bien plus valorisants que la baballe à 22 et contentons-nous de la "mémoire" ce dont en la matière vous semblez, à l'instar de nombre de vos congénères cocoricos, singulièrement dépourvu

  • Il manque quand même le choc de la soirée et le résultat le plus important: Barça 3 - Juventus 0

  • les premiers matchs donnent toujours de belles impressions . Mais dans le dernier carré on retrouve souvent les équipes qui n'ont pas forcément brillé au début

    le dernier carré c'est au printemp donc loin effectivement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]