Le Bayern Munich fait exploser Chelsea

Le Bayern Munich fait exploser Chelsea©Media365

Rédaction , publié le mardi 25 février 2020 à 22h55

Le Bayern Munich, grâce à Serge Gnabry et Robert Lewandowski, s'est largement imposé sur la pelouse de Chelsea mardi soir (0-3), en huitième de finale aller de la Ligue des Champions.

Les « remontadas » des saisons récentes incitent forcément à la prudence. Mais il serait malvenu de prétendre le contraire : le Bayern Munich est très bien parti pour rallier les quarts de finale de la Ligue des Champions. Les Munichois ont en effet décroché un probant succès du côté de Chelsea ce mardi (0-3). Face à des Blues très décevants dans le jeu, le « Rekordmeister » s'en est remis à Serge Gnabry, auteur d'un doublé, pour débloquer la situation. Passeur décisif sur les deux premiers buts, l'inévitable Robert Lewandowski a ensuite alourdi l'addition en fin de match. Un scénario presque parfait pour la formation allemande, qui a néanmoins dû déplorer la sortie de Kingsley Coman sur blessure.

Une seconde période à sens unique

Le premier acte avait déjà offert quelques signes annonciateurs de ce qui allait se produire, à l'image des deux grosses occasions obtenues par Thomas Müller (30eme, 35eme). C'est finalement juste après la pause que le Bayern Munich a concrétisé sa mainmise sur la rencontre. En l'espace de trois minutes, Serge Gnabry a assommé Chelsea en inscrivant deux buts (51eme, 54eme). A chaque fois, l'attaquant allemand a bénéficié d'un service cinq étoiles de Robert Lewandowski, qui s'est permis d'enfoncer le clou dans le dernier quart d'heure (76eme). Au-dessus de leurs adversaires dans tous les secteurs du jeu, les Bavarois n'ont pas volé leur large victoire. Les joueurs de Hans-Dieter Flick pourront aborder la manche retour, le 18 mars prochain à l'Allianz Arena, avec une certaine sérénité.

Chelsea est passé au travers

Le succès décroché face à Tottenham samedi (2-1) avait été particulièrement encourageant. Mais les Blues n'ont pas été en mesure de rééditer cette performance. Titularisé pour la deuxième fois de rang, Olivier Giroud n'a pas eu le rendement escompté. Tout comme Mason Mount, parfaitement muselé par Alphonso Davies. La défense à trois a quant à elle été pour le moins friable. Ce qui doit surtout préoccuper Frank Lampard, c'est que sa formation a fait preuve d'une grande impuissance au retour des vestiaires. Les Londoniens auront le plus grand mal à renverser la vapeur dans trois semaines. Et ce d'autant plus qu'ils devront faire sans Jorginho - qui a écopé d'un deuxième carton jaune synonyme de suspension - ni Marcos Alonso, expulsé en fin de match suite à un geste d'énervement sur Lewandowski (83eme). Une soirée à oublier, donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.