Juventus : Cristiano Ronaldo, positif et énervé

Juventus : Cristiano Ronaldo, positif et énervé©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 28 octobre 2020 à 16h54

Forfait pour le choc de la Ligue des champions entre la Juventus et le Barça après un nouveau test positif au Covid-19, Cristiano Ronaldo a fait part de son agacement, et qualifié les tests PCR de "connerie".

 

Un nouveau test positif au coronavirus a eu raison des espoirs de Cristiano Ronaldo, qui comptait bien retrouver la compétition mercredi soir à l'occasion du choc de la deuxième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions entre la Juventus et le FC Barcelone. "CR7" devra donc patienter jusqu'au 8 décembre avant de retrouver Lionel Messi, qu'il n'a plus affronté depuis son départ du Real Madrid en 2018. Celui qui a disputé son dernier match le 11 octobre au Stade de France, lors d'un remake de la finale de l'Euro 2016 entre les Bleus et le Portugal en Ligue des nations (0-0), se voyait pourtant bien effectuer son retour mercredi. Toujours asymptomatique, il a donné de ses nouvelles sur Instagram : "Je me sens bien et en bonne santé. Forza Juve !" Avant de s'emporter. "Les tests PCR, c'est de la connerie", écrit-il encore.

Un forfait ensuite confirmé par le club turinois, qui a dévoilé la liste des joueurs retenu par Andrea Pirlo pour ce match très attendu face aux Catalans. Une liste où Ronaldo, toujours à l'isolement à Turin après avoir été rapatrié de Lisbonne dans un avion médicalisé, est donc le grand absent. Et si le quintuple Ballon d'Or semble remonté après ce nouveau test positif, sa mère et sa sœur avaient partagé des messages complotistes après l'annonce de sa contamination. "S'il faut que Cristiano réveille le monde, alors c'est un prophète, il est envoyé par Dieu. Plusieurs milliers de personnes ont cru à cette pandémie, aux tests et aux mesures sanitaires. C'est la plus grosse arnaque que j'ai vue depuis ma naissance, avait écrit sa sœur Katia Aveiro sur Instagram. Aujourd'hui j'ai lu une phrase que j'approuve, et qui disait : «Assez de ce monde de marionnettes.» Ouvrez les yeux." Un message partagé sur le même réseau social par Maria Dolores, la mère du joueur de 35 ans. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.