Gonalons va-t-il connaître le même sort que Grenier ?

Gonalons va-t-il connaître le même sort que Grenier ?©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 05 décembre 2017 à 09h43

Arrivé cet été à Rome, Maxime Gonalons n'arrive pas à s'imposer dans l'effectif pléthorique romain et suit la trajectoire de son ex-coéquipier, Clément Grenier.

Il semblerait que Rome ne réussisse pas aux Lyonnais pur souche. Débarqué l'hiver dernier dans la Ville Éternelle, Clément Grenier souhaitait relancer une carrière en pente descendante à l'Olympique Lyonnais. Six mois au sein de la Roma et un souvenir loin d'être impérissable pour l'ancienne vedette de Lyon qui végète maintenant entre l'infirmerie et la réserve lyonnaise. Avec un CV et une carrière plus étoffés, Maxime Gonalons ne pensait pas vivre pareille mésaventure dans le club cher à Francesco Totti. Dans une guerre ouverte avec Jean-Michel Aulas en fin de saison dernière, la sentinelle s'est fait à l'idée de quitter son club de toujours pour tenter sa première expérience à l'étranger. A 28 ans et après 334 rencontres avec l'OL, l'international français (7 sélections) a trouvé refuge à Roma pour une miette de pain (5 millions). Première expérience à l'étranger En rejoignant le vice-champion d'Italie, l'ancien capitaine lyonnais savait très bien qu'il n'arrivait pas en terrain conquis face à la concurrence qui se dressait devant lui : Daniele De Rossi, Rajda Naingollan ou encore Kevin Strootman. Des joueurs avec un vécu au sein de la Louve et très difficiles à déloger. Gonalons en fait l'amère expérience depuis le début de la saison (8 matchs). Pour sa première expérience loin du cocon familial lyonnais, Maxime Gonalons doit digérer une nouvelle vie, dans un nouveau pays. Son agent, Frédéric Guerra, avait pointé ces difficultés il y a un peu plus d'un mois après seulement deux matchs et une sortie ratée contre Qarabag. « Il commence à parler italien et lui ainsi que sa famille s'intègrent bien. Il n'a pas encore démontré son niveau, mais c'est normal. Il doit s'adapter à un football différent, plus tactique et moins physique. Il travaille chaque jour pour arriver au maximum ». La Roma regarde déjà ailleurs Un mois et demi après, le constat est un peu plus flatteur avec 6 matchs dont 5 titularisations. Seulement, les performances de Gonalons n'ont pas conquis de l'autre côté des Alpes. « Contre Spal, le remplaçant naturel de De Rossi n'a pas convaincu. Il a failli prendre un deuxième avertissement qui aurait pu compliquer la vie aux Giallorossi. La morale : le Français ne s'est pas encore adapté pour qu'il puisse jouer avec continuité. En alternant le bon (contre Chelsea et la Fiorentina) et d'autres fois le vraiment moins bon (contre Qarabag) » juge la Gazzetta dello Sport. Le quotidien italien assure que Monchi, le directeur sportif romain, regarde déjà ailleurs. Après six mois, Gonalons n'a déjà plus le temps et doit compter sur la Ligue des Champions où il joue plus (3 matchs sur 5) pour s'exprimer et convaincre Eusebio di Francesco de lui offrir plus de temps de jeu.

 
4 commentaires - Gonalons va-t-il connaître le même sort que Grenier ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]