Dortmund : Sancho et sa personnalité spéciale

Dortmund : Sancho et sa personnalité spéciale©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 18 février 2020 à 18h05

Dans des propos rapportés par France Football, l'un des formateurs de Jadon Sancho a raconté à quel point la personnalité du prodige de Dortmund était spéciale.

Ce mardi soir, en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain croisera la route du Borussia Dortmund et de son attaque de feu. Si Erling Haaland prend la lumière depuis son arrivée, son jeune coéquipier Jadon Sancho, 19 ans également, sera également à surveiller comme le lait sur le feu. Cette pépite anglaise formée à Manchester City et révélée au BvB a une personnalité singulière et un caractère bien trempé.

Jadon Sancho, brillant partout, gagneur et boudeur

Interrogé par France Football, Sayce Holmes-Lewis, qui a dirigé le jeune attaquant, a fait quelques confidences au sujet de l'attaquant. "Il était très expressif, extrêmement technique, il maniait la balle très bien et, surtout, il jouait avec le sourire sur le visage. Il a toujours beaucoup joué au football, avec le jeu dans sa vie, comme Reiss Nelson (joueur d'Arsenal ndlr), son meilleur ami".

Les idoles de Sancho ? "Tous les joueurs qui avaient un niveau technique élevé. Et ceux du passé également. R9, Ronaldo, le Brésilien, mais aussi Zinédine Zidane, Ronaldinho... Tous les grands classiques, et tous ceux qui les inspiraient, du passé ou de leur période. Lionel Messi, Cristiano Ronaldo... Tout était autour du football de toute manière, donc Jadon, mais aussi Reiss, étaient imprégnés de cette culture et poussés par l'envie de devenir footballeur professionnel. Ils n'avaient aucun doute là-dessus. C'était leur objectif".

Si les footballeurs excellent dans leur discipline, rares sont ceux qui brillent dans tous les sports. C'était visiblement le cas du jeune Anglais, surdoué. "Il était brillant au cricket, au flag rugby, en athlétisme et au basket. Tout ce qu'il faisait, il était vraiment bon. Mais son vrai amour, c'était évidemment le foot. Et quand il ne gagnait pas, il boudait...".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.