Domenech énerve encore l'Italie

Domenech énerve encore l'Italie©Media365

Paul Rouget : publié le jeudi 13 août 2020 à 12h21

Très critique envers l'entraîneur de l'Atalanta après la difficile victoire du PSG en quarts de finale de la Ligue des champions, Raymond Domenech a déclenché de nombreuses réactions épidermiques en Italie, mais pas seulement.



Que ce soit en Italie ou en France, la côte de popularité de Raymond Domenech n'est pas vraiment des plus élevées. A en croire les réseaux sociaux en tout cas. Et l'ancien sélectionneur des Bleus a de nouveau pu s'en rendre compte mercredi soir après la qualification miraculeuse du PSG pour le dernier carré de la Ligue des champions, grâce à un succès arraché dans le temps additionnel face à l'Atalanta (2-1). Et le président de l'UNECATEF (Union nationale des entraîneurs et cadres techniques du football français) a publié sur Twitter un message dont il a le secret, en égratignant au passage l'entraîneur bergamasque, le très respecté Gian Piero Gasperini.

"Bravo au PSG pour cette belle émotion et merci à Gasparini (sic) pour ses changements de fin de match. Comme quoi la légende des entraîneurs italiens grands tacticiens sur ce match reste une légende. Tuchel a eu plus de réussite", a-t-il ainsi écrit. Une sortie piquante qui lui a valu de très, très nombreux reproches sur le réseau social à l'oiseau bleu. Des Italiens, d'abord, qui n'ont pas manqué de rappeler la victoire de la Squadra Azzurra contre les Tricolores en finale de la Coupe du monde 2006, que ce soit sur Twitter, dans les journaux et sur les plateaux de télévision. Mais aussi de la part d'amateurs de football, de France ou d'ailleurs, dont beaucoup ont souligné que Domenech, à la tête des Bleus lors du fiasco de Knysna en 2010, n'avait pas franchement de leçons à donner.

Quelques jours auparavant, il avait déjà déclenché de nombreuses réactions négatives après un tweet du même genre, conclu par un smiley rigolard, lors de la qualification lyonnaise pour les quarts de finale de la Ligue des champions, après la défaite 2-1 sur la pelouse de la Juventus de Maurizio Sarri (aller 1-0) : "Bravo à Rudi Garcia qui, avec l'OL, a prouvé que les entraîneurs français étaient aussi bons tactiquement que les Italiens. C'est toujours bon à souligner, on ne sait jamais, on oublie tellement vite dans ce métier..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.