Divock Origi (Liverpool) : " Difficile de mettre des mots "

Divock Origi (Liverpool) : " Difficile de mettre des mots "©Media365

Rédaction , publié le mardi 07 mai 2019 à 23h10

Auteur d'un doublé, Divock Origi, l'attaquant belge de Liverpool, affiche sa joie après le succès de mardi soir contre le Barça. Qualifiés pour la finale de la C1, les Reds ont réussi l'exploit de remonter un retard de trois buts face aux Blaugrana.



Georginio Wijnaldum(milieu de terrain de Liverpool)

Nous y avons cru dès le début. On savait que l'on pouvait gagner 4-0. Les gens à l'extérieur ne pensaient pas que c'était possible, mais nous savions que c'était possible. Après le match en Espagne, on ne s'attendait pas à marquer quatre buts. On a montré que tout est possible dans le football. Nous sommes très émus. J'étais fâché contre le coach qui m'avait mis sur le banc. Il fallait que je fasse quelque chose quand je suis rentré.

Jürgen Klopp (manager de Liverpool)

J'espère que la plus belle soirée de ma vie sera dans quelques semaines, mais c'est une grande soirée. C'est le scénario que nous voulions et les joueurs ont fait ce qu'il fallait faire. Ce sont des géants du point de vue de la mentalité. Cela fait 19 ans que je suis entraîneur et je ne me rappelle pas avoir vu un match comme celui-là. C'est un mélange de ces joueurs, de ce public, de ce club. J'ai vu Milner les larmes aux yeux, tout le monde ému. C'est pour cela que l'on travaille. C'est une soirée très spéciale.

Divock Origi(attaquant de Liverpool) 

C'est incroyable. Gagner 4-0 contre le Barça, c'est quelque chose. Les émotions, le match, c'est incroyable. On sait que l'on a une bonne équipe. On savait que venir à Anfield, c'est dur. On l'a fait, on en profite maintenant.. Nous sommes tous contents. C'est spécial, difficile de mettre des mots. On sait qu'on va aller en finale, c'est incroyable. On a fait notre 4-3-3 habituel, mais on savait qu'il fallait être plus offensif, jouer avec notre cœur. Tout le monde devait être attentif. 4-0 face au Barça, ce n'est pas facile mais la mentalité a fait la différence. Le but du 4-0 ? C'était un coup de pied arrêté, le coach nous dit toujours de reprendre vite. On fait ça toute l'année à l'entraînement. Quand j'ai vu le ballon, je me suis juste dit de cadrer.

Sources : Site officiel de l'UEFA, RMC Sport

Vos réactions doivent respecter nos CGU.