Di Meco : "Aucun supporter de Marseille ne se réjouira pour Paris"

Di Meco : "Aucun supporter de Marseille ne se réjouira pour Paris"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 14 août 2020 à 12h43

L'ancien défenseur marseillais Eric Di Meco ne commenterait pas une finale du PSG en Ligue des champions, et serait remplacé par Jérome Rothen. Le consultant de RMC s'en est expliqué, et assure que ce n'est pas sa décision.

 

Mercredi, au lendemain de la qualification du Paris Saint-Germain pour la demi-finale de la Ligue des champions grâce à sa victoire renversante contre l'Atalanta (2-1), L'Equipe affirmait qu'Eric Di Meco, consultant pour RMC et RMC Sport, avait demandé à sa hiérarchie de ne pas commenter une éventuelle finale du club parisien, lui qui a longtemps défendu les couleurs du grand rival marseillais. Devant la polémique, l'ancien défenseur a accordé une interview au Parisien pour s'expliquer, confirmant qu'il ne commenterait pas une éventuelle finale tout en assurant qu'il n'était pas à l'origine de cette décision. Même s'il n'y est pas opposé, bien au contraire. 

"Plus logique" avec Rothen 

"Il paraît que la polémique enfle sur les réseaux sociaux. Mais il n'y a vraiment pas de quoi ! Ce n'est pas ma décision, mais celle de la direction de RMC Sport. Je n'aurais eu aucun problème à commenter ce match, bien au contraire. Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas, assure-t-il. Ils ont trouvé plus logique, et je suis d'accord avec eux, de faire appel à mon camarade Jérôme Rothen, avec qui j'officie en alternance. Au lancement de RMC Sport, Jérôme commentait tous les matchs du PSG et moi tous ceux de l'OM. Cette saison ce n'était pas le cas et Jérôme en a été déçu. Depuis le début de l'année, je dis à mes boss que l'ancien fonctionnement était plus logique. Le priver de la finale serait scandaleux. Il a été sous contrat pendant six ans avec le PSG. C'est un enfant de ce club. Il est bien plus légitime que moi." 

"La France n'est pas un pays de football" 

L'ancien international tricolore (23 sélections), qui devrait en revanche commenter la demi-finale du PSG face au RB Leipzig, avoue ensuite que s'il "prend du plaisir à commenter les matchs de Paris", il n'ira tout de même pas jusqu'à supporter le club de la capitale. "Rien que le fait qu'on se pose la question prouve que la France n'est pas un pays de football. En Espagne, quand le Real est en finale de la Ligue de Champions, ça grince des dents à Barcelone et personne ne s'en offusque. Si le PSG gagne, vous savez très bien qu'aucun supporter de Marseille ne se réjouira pour Paris. Comme mes copains de Paris me disent encore aujourd'hui qu'ils ont porté le deuil en 1993. Quand on me dit ça, ça me fait rire. Je ne comprends même pas que ça choque. J'ai 57 ans, je n'ai plus l'âge de ces guéguerres de supporters. Si le PSG gagne cette année, les Parisiens auront raison de se réjouir de leur immense exploit. Et ça n'enlèvera rien à ce qu'a fait l'OM en 1993", conclut-il. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.