Ces stades qui vont accueillir la fin des Coupes d'Europe

Ces stades qui vont accueillir la fin des Coupes d'Europe©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le vendredi 19 juin 2020 à 12h02

En début de semaine, l'UEFA a officiellement annoncé les stades qui vont recevoir des matchs de Ligue des Champions et Ligue Europa en août. Voici ce qu'il faut savoir sur les huit enceintes retenues.

Dans un format inédit, les compétitions européennes vont pouvoir reprendre au mois d'août. L'Ouest de l'Allemagne, le Pays basque et Lisbonne vont accueillir les Final 8 de Ligue des champions, hommes et femmes, et de la Ligue Europa. Voici ce qu'il faut savoir sur les enceintes retenues par l'UEFA. Les huit meilleures équipes d'Europe vont être réunies dans un espace restreint. Très restreint. L'Estadio da Luz, où est prévue la finale de la Ligue des Champions, et l'Estadio José Alvalade, autre enceinte retenue pour la C1, ne sont séparés que par 2,5 kilomètres. Les deux stades ont été construits pour l'Euro 2004. L'équipe de France emmenée par Zidane avait lancé sa compétition en renversant l'Angleterre dans le premier et avait été éliminée par la Grèce dans le second. Ces deux stades ont aussi accueilli des finales européennes. La Ligue des Champions 2014 pour l'antre du Benfica, la Coupe de l'UEFA 2005 pour celle du Sporting Lisbonne. Elles ont toutes les deux une capacité dépassant les 50 000 personnes mais ces sièges resteront vides pour le bouquet final de la saison européenne.

Le PSG et l'OL sur les traces de l'Aviron Bayonnais et de Biarritz

L'UEFA a désigné un autre pays latin pour le Final 8 de la Ligue des Champions féminine. C'est au Pays basque que l'OL va tenter de conserver son titre. Le PSG, qui sera aussi de la partie, et les six autres formations encore en lice ont rendez-vous à Bilbao et San Sebastian. San Mames, où joue l'Athletic Bilbao, et Anoeta où évolue la Real Sociedad ont été sélectionnés. 80 kilomètres séparent ces deux rivaux du football espagnol. Les deux stades ont été rénovés récemment. A Bilbao, une enceinte de 49 154 places a été inaugurée en 2013, sur les ruines de son illustre ancêtre qui était surnommé la Cathédrale. L'an passé, 48 121 de ses sièges avaient été occupés pour un match entre la section féminine de l'Athletic et l'Atlético Madrid. Un record à l'époque. Du côté de San Sebastian, la rénovation a été encore plus récente. Les travaux ont été terminés durant l'automne. La capacité d'Anoeta est désormais portée à 39 500 places. Une bonne nouvelle pour certains clubs français. L'Aviron Bayonnais ou Biarritz ont déjà joué plusieurs matchs de Top 14 ou de Champions Cup dans l'enceinte espagnole.

Un stade qui accueille des courses de moto et du biathlon pour la C3

Pour la Ligue Europa, l'UEFA a désigné quatre stades situés dans l'ouest de l'Allemagne. Une région très dense en clubs professionnels. L'instance européenne a même écarté le Signal Iduna Park de Dortmund ou la Commerzbank Arena de Francfort pour solliciter les stades de Gelsenkirchen, Cologne, Duisbourg et Düsseldorf. La Veltins Arena où joue habituellement Schalke est le plus imposant avec une jauge dépassant les 60 000 places. Mais il n'accueillera pas la finale de la C3. Un choix étonnant alors que le stade avait accueilli la finale de Ligue des Champions entre Porto et Monaco en 2004. A l'époque, le stade s'appelait Arena AufSchalke. Il avait aussi été le théâtre de plusieurs matchs du Mondial 2006. Mais surtout, l'enceinte de Gelsenkirchen est réputée pour accueillir des événements divers et variés. Concerts mais aussi matchs de football américain, épreuves de biathlon ou courses de moto sont organisés annuellement dans cette enceinte. Un programme bien plus dense qu'au Schauinsland-Reisen-Arena. Le MSV Duisbourg, club de troisième division à l'habitude de jouer dans ce stade de 31 000 places. Le dernier événement international organisé par le club de Rhénanie-Westphalie était ... la Supercoupe de Turquie en 2008.

La finale de la Ligue Europa dans un stade quasi-centenaire

L'Esprit Arena de Düsseldorf accueillera aussi des matchs de Ligue Europa. L'antre du Fortuna a été inaugurée en 2005, sans avoir la chance d'accueillir le Mondial 2006. C'est en boxe que le stade a souvent été mis en avant. Wladimir Klitschko avait l'habitude de s'y produire. C'est là-bas, devant 50 000 spectateurs, qu'il avait conservé sa ceinture mondiale en battant Jean-Marc Mormeck. La finale de la C3 se jouera à Cologne, dont la construction a été rendue possible par ... le traité de Versailles. En 1919, après la défaite allemande lors de la première guerre mondiale, la ville rhénane a décidé de démolir ses remparts. Ces travaux ont libéré de l'espace. Konrad Adenauer a décidé d'en profiter pour bâtir des équipements sportifs. En étant presque centenaire, le stade du FC Cologne est devenu une place forte du football allemand. Plusieurs fois rénové, il a accueilli l'Euro 1988 ou la Coupe du Monde 2006. Sa capacité de 50 000 places aurait même pu être plus importante si un projet pour le Mondial 1974 avait été accepté. Mais trop cher, celui qui se fait maintenant appeler Rhein Energie Stadion n'avait pas pu voir sa jauge grimper à 80 000 places et aucun match de l'événement planétaire n'avait pu s'y dérouler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.