Celtic : Sacré retour au Parc pour Dembélé

Celtic : Sacré retour au Parc pour Dembélé©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 07h15

Il n'y avait qu'à voir ses yeux au moment de sa frappe pour comprendre que ce n'était pas un moment comme un autre pour Moussa Dembélé.

Le principal intéressé a eu beau assurer au micro de Canal+ que ce but dès la première minute mercredi n'avait pas une saveur particulière -« Je suis là pour marquer des buts, au Parc ou ailleurs, c'est pareil »-, son visage l'a trahi. Il était d'autant plus délicieux pour l'attaquant du Celtic Glasgow, formé au PSG avant de le quitter à 16 ans faute de proposition satisfaisante, qu'il mettait les siens sur la route d'un exploit à Paris. Mais « la réalité est revenue au galop », comme Dembélé l'a joliment dit sur beIN Sports. S'en est suivie une déferlante rouge et bleue, avec à la clé une claque monumentale pour les Ecossais (7-1). « On ne va retenir que la défaite, a soufflé l'international Espoirs français (21 ans, 10 sélections). J'ai marqué, c'était bien, mais pendant deux minutes. » Pendant sept, plus exactement, le temps pour Neymar d'égaliser et pour le festival parisien de commencer.

Dans un Parc des Princes qu'il découvrait, Dembélé n'était pas plus intimidé qu'un Celtic volontaire, bien déterminé à ne pas se faire éparpiller façon puzzle comme au match aller. Les hommes de Brendan Rodgers ont ainsi donné le change pendant une vingtaine de minutes, avec une vraie faculté à bloquer un maximum les espaces dans l'axe et à faire mal au PSG sur des attaques rapides, grâce à un excellent jeu de transition. Avec en maître d'oeuvre l'ancien de Fulham, qui a perturbé la charnière centrale parisienne par sa vélocité balle au pied et sa puissance physique. Un profil comme Thiago Silva ne les aime pas vraiment, même si le Brésilien a progressivement pris la mesure de Dembélé pour finir par l'éteindre complètement. « Il y a des choses à retenir, à apprendre. Surtout que pendant les vingt premières minutes, on était dans le match et on l'a laissé partir. Quand on joue contre des joueurs de cette qualité, ça se paye cash. » En effet, le score parle de lui-même, même si le natif de Pontoise est le seul à s'être encore montré menaçant sur le but parisien en seconde période.

Contrairement à son équipe, Dembélé a marqué des points à Paris, comme il l'avait déjà fait la saison passée en claquant un doublé contre Manchester City (3-3). Lui est apparu au niveau de la Ligue des Champions, à la hauteur de l'adversité. De là à lui faire regretter ses choix passés, il n'y a qu'un pas qu'il n'a pas voulu franchir. « Je suis un compétiteur, je suis là pour progresser. Quand on voit la dimension que le PSG a pris, ça donne envie. Mais aujourd'hui, je suis au Celtic et je suis content là où je suis. Je continue à faire mon bout de chemin et on verra bien ce qu'il se passera par la suite. » Un temps sur les tablettes de Marseille l'été dernier, Dembélé a profité de son retour au bercail pour rappeler qu'après Glasgow, dans sa carrière encore jeune, il avait le potentiel pour voir bien plus haut. C'est déjà ça de pris. Parce que Paris avait décidé de ne laisser que les miettes ce mercredi.

 
3 commentaires - Celtic : Sacré retour au Parc pour Dembélé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]