Blaise Matuidi (Juventus Turin) : " Il faut féliciter l'Atlético Madrid "

Blaise Matuidi (Juventus Turin) : " Il faut féliciter l'Atlético Madrid "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 21 février 2019 à 00h25

Après la défaite de la Juventus Turin sur la pelouse de l'Atlético Madrid (2-0) mercredi soir, Blaise Matuidi a reconnu les difficultés turinoises face à des Colchoneros très bien organisés.

La Juventus avait beau savoir à quoi s'attendre - un bloc très compact capable de faire mal en contres et sur coups de pied arrêtés - elle n'a pas trouvé la clé. Battue sur la pelouse de l'Atlético Madrid (2-0) mercredi soir, en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, la Vieille Dame a un genou à terre en vue du match retour qui se disputera sur sa pelouse le 12 mars prochain. A l'issue de la rencontre, Blaise Matuidi avait bien du mal à cacher sa déception : « On aurait aimé faire un meilleur match, on est tombés face à une équipe très regroupée, qui opérait en contres. Dans l'utilisation dans le camp adverse, on aurait pu faire mieux et c'est ce qui n'a pas été ce soir, a analysé le milieu de terrain français. Quand on perdait le ballon, on était découverts et on a subi quelques contres ».

Matuidi : « Deux buts sur coups de pied arrêtés, ça fait mal »

Mais finalement, ce n'est pas sur un contre tranchant que les Bianconeri ont été piégés. Alors que Diego Simeone avait lancé, à 20 minutes du terme, Angel Correa, Thomas Lemar et Alvaro Morata dans la bataille, c'est de la charnière espagnole que sont venus les coups de massue. José Maria Gimenez et Diego Godin ont ainsi puni la formation de Massimiliano Allegri sur deux coups de billard dans le dernier quart d'heure, à l'issue d'un corner de Lemar puis d'un coup franc d'Antoine Griezmann. « On prend deux buts sur coups de pied arrêtés, ça fait mal, a avoué le champion du monde. L'adversaire a été costaud, a bien défendu en bloc. On aurait dû essayer de plus prendre la largeur pour se procurer plus d'occasions. Mais il faut féliciter l'adversaire ». Reste que le match retour s'annonce très ouvert et qu'il serait bien prématuré d'enterrer la Juve. « On a un match chez nous, on ne va rien lâcher et y croire jusqu'au bout », a rappelé Matuidi. Rendez-vous dans trois semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.