Bernard Tapie évoque "Un bazar sans nom au PSG"

Bernard Tapie évoque "Un bazar sans nom au PSG"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 17 février 2018 à 18h55

Sur CNews, Bernard Tapie a évoqué la défaite du PSG face au Real Madrid cette semaine en Ligue des Champions. L'ancien président de l'OM a notamment pointé le manque d'autorité d'Unai Emery.

Actuellement à la lutte contre un cancer de l'estomac, Bernard Tapie garde quand-même un œil attentif sur l'actualité du ballon rond. Invité à intervenir sur CNews vendredi, l'ancien président de l'OM a évoqué la récente défaite du PSG face au Real Madrid (1-3) en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. L'ancien ministre pointe notamment du doigt le manque d'autorité d'Emery et la volonté de Neymar de vouloir faire la différence tout seul. "On ne peut pas nier, et tous ceux qui aiment le foot le voient bien, c'est un bazar sans nom, t'as des joueurs qui vivent que pour eux, tu en as d'autres qui parlent pas à d'autres, t'as l'entraîneur qui n'a pas d'autorité. Mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ! a commenté Tapie depuis son lit. Je crois que c'est une très bonne chose ce qui s'est passé cette semaine : les dirigeants vont enfin prendre conscience qu'un entraîneur, il est là pour entraîner et que les joueurs sont là pour écouter l'entraîneur dans les bonnes et les mauvaises décisions (...) Mais de toute ma vie de supporters de football, je n'ai jamais vu un gâchis pareil, c'est inimaginable. Il faut qu'ils reprennent le sens de ce qu'est une équipe avec une hiérarchie et ne pas intervenir. Il y a eu une passe entre Neymar et Cavani dans le match. Tu n'as pas besoin d'être fort en football pour comprendre qu'il y a la guerre entre ces deux-là. Neymar veut justifier son transfert : il ne lâche pas la balle jusqu'à temps qu'il marque ou qu'il la perde. C'est inimaginable ! Ils ont une équipe exceptionnelle."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Bernard Tapie évoque "Un bazar sans nom au PSG"
  • Allez mon Nanar, je te souhaites de guérir, comme ça, tu te rappellera au bons souvenirs des montres de luxe offertes,
    des factures impayées, et des banques flouées.

  • bien vu nanar toi quand tu ete president tout le monde t'ecoute et la ferme

  • Tapie qui parle d'un club français, c'est comme Nordhal Lelandais qui parle des Centres Aérés !!!
    Tout en respectant un malade, et son combat, il ne fait pas de mal de rappeler LES FAITS :

    "- Le match truqué VA-OM (1995)

    En mai 1993, un joueur du club de football de Valenciennes révèle une tentative de corruption de la part de l'OM. Tapie est condamné le 28 novembre 1995 pour "complicité de corruption et subornation de témoins" à 2 ans d'emprisonnement dont 8 mois ferme et 3 ans d'inéligibilité. Après 165 jours de prison, il obtient en juillet 1997 une libération conditionnelle."
    Et en plus :
    "Le 1er juillet 1996, le tribunal de Béthune (Pas-de-Calais) condamne Tapie pour abus de biens sociaux aux dépens de la société d'instruments de pesage Testut, dont il a été P-DG jusqu'en avril 1992. Il écope de deux ans d'emprisonnement avec sursis, 45 735 euros d'amende et cinq ans d'interdiction de gérer. Testut avait dû emprunter pour financer le rachat d'une autre société de Tapie, Trayvou, ainsi qu'une campagne électorale du professeur Léon Schwartzenberg et l'achat de joueurs à l'OM."

    Et vous en voulez encore, des marques de'honnêteté de votre grand chouchou ?
    "- Le Phocéa (1997)

    Bernard Tapie est condamné à Paris, le 4 juin 1997, pour fraude fiscale après avoir bénéficié de sous-facturations de la société exploitant le yacht Le Phocéa ou de dispenses de factures. Le navire appartenait à une filiale de la Financière immobilière Bernard Tapie (FIBT) et son usage exclusivement personnel était un avantage en nature à déclarer. La cour d'appel prononce 18 mois d'emprisonnement, dont 12 avec sursis, et 30 mois avec sursis pour abus de biens sociaux. Tapie obtient en mars 1999 la confusion de cette peine et de celle de l'affaire OM-VA."
    Et puis c'est pas fini :
    "- Les comptes de l'OM (1998)

    Les pratiques financières de l'OM de 1987 à 1993, avec des "prêts" ou des commissions exorbitantes aux intermédiaires de joueurs, concernent une vingtaine de personnes pour des détournements évalués à plus de 15 millions d'euros. Ex-président de l'OM, poursuivi pour faux, usage et recel de faux, abus de confiance et de biens sociaux, Tapie est condamné le 4 juin 1998 à Aix-en-Provence à 3 ans d'emprisonnement avec sursis, 45 700 euros d'amende et 5 ans de privation de ses droits civils et civiques."
    Alors vive la racaille, du moment qu'elle fait gagner en trichant, et qu'elle distribue l'obole au petit peuple du Vieux Port !!!
    Et je vous dispense de l'affaire Crédit Lyonnais / Adidas, sinon on n'est pas couché !

    Il ne manque pas d air le Mr Tapie.Bon à Marseille il est considéré comme un dieu,il leur a fait gagner la grande coupe

  • c'est vrai que sa gestion de Marseille en tant que président a été un modèle , Marseille -Valencienne ,ca vous parle ,le PSG a coté
    c'est de la petite bière ,il ne manque pas d'air ,

    soignes toi bien BERNARD on a besoin de mecs comme toi en FRANCE surtout pour ta franchise

  • Nanard a bien raison, on se demande qui dirige le qsg.
    neymar ne joue que pour sa pomme et n'aide pas beaucoup