Benfica - PSG : Des gardiens en feu

Benfica - PSG : Des gardiens en feu©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 06 octobre 2022 à 09h43

On connaissait Gianluigi Donnarumma, un peu moins Odysseas Vlachodimos. Les deux collègues ont offert un sacré récital mercredi soir, lors de Benfica - PSG (1-1) en Ligue des champions, contrecarrant de nombreuses occasions.



Benfica - PSG a été un match de haut niveau mercredi à Lisbonne, ce qui se caractérise aussi par le nombre d'arrêts importants des deux côtés. Les Parisiens, autour de l'heure de jeu, ont notamment buté à trois reprises sur le gardien grec Odysseas Vlachodimos, par Neymar (55eme), Achraf Hakimi (61eme) et Lionel Messi (69eme). Gianluigi Donnarumma, souvent décrié depuis son arrivée au Paris Saint-Germain, a lui également sorti trois parades déterminantes face à Gonçalo Ramos (8eme), David Neres (19eme) et Antonio Silva (38eme), en ajoutant une dernière - pas la moins importante - en fin de match devant Rafa Silva (81eme). L'Italien est moins scruté de toutes parts cette saison, puisqu'installé en tant que titulaire et non en concurrence avec Keylor Navas comme l'an passé.

Christophe Galtier a notamment relevé, après la rencontre, cette collection de gestes décisifs de la part des deux gardiens, tout autant que son homologue Roger Schmidt : "Il a montré ses qualités, le nôtre aussi même si c'est toute la défense qui a été performante." On a compté trois interventions de classe de la part de Vlachodimos, mais il y en a même eu sept au total ! Titulaire en sélection grecque, il a largement contribué à la remontée de son pays en ligue B de la Ligue des nations (la Grèce a terminé première de son groupe avec quinze points, soit six unités d'avance sur le Kosovo). Gianluigi Donnarumma, malheureusement pour lui, restera à Paris en novembre et décembre puisque l'Italie n'est pas qualifiée pour la Coupe du monde - pas plus que la Grèce, d'ailleurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.