Bayern : Encore du très grand Tolisso !

Bayern : Encore du très grand Tolisso !©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 06 décembre 2017 à 08h07

L'été dernier, quand ils ont tous les deux quitté l'Olympique Lyonnais après y avoir grandi ensemble, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso avaient l'ambition de franchir un nouveau pallier en s'imposant dans un grand club européen. L'un à Arsenal. L'autre au Bayern Munich.

Et si le transfert du premier fut le plus médiatisé, force est de constater que le grand vainqueur du dernier Mercato est pour l'instant le second. Non pas que l'attaquant des Gunners soit en difficulté à Londres, mais plutôt que rien ne résiste au milieu de terrain du Bayern Munich en 2017. Avec l'OL, il a atteint le dernier carré de la Ligue Europa. Avec l'équipe de France, il a gagné son billet, sauf catastrophe, pour la Russie l'été prochain, et au Bayern il n'a eu besoin que de quelques semaines pour s'imposer. Mardi soir, ceux qui en doutaient encore ont pu s'en rendre compte par eux-mêmes : Corentin Tolisso est en train d'entrer dans une nouvelle dimension. A l'OL, son niveau était déjà très élevé. Mais en Bavière, l'écho donné à ses performances est encore différent. Contre le PSG (3-1), dans la lignée de ses dernières sorties avec les Bleus, le joueur de 23 ans a crevé l'écran, marquant notamment deux des trois buts du succès munichois. Crédité de la note parfaite de 1 dans les colonnes de Sport Bild (ndlr : en Allemagne, le 1 est la note maximale), le natif de Tarare est cette fois « complètement arrivé à Munich », selon le journal allemand. « Je suis très content de ce que j'ai pu produire ce soir, s'est réjoui le Français en zone mixte après la rencontre. Je travaille beaucoup à l'entraînement et ce soir, j'ai été récompensé. Donc je suis content surtout d'avoir aidé mon équipe à gagner ce match. Pour moi, c'est le plus important. » Deschamps a dû apprécier Le pari n'était pourtant pas gagné d'avance. Le remplacement de Carlo Ancelotti, qui l'avait fait venir au Bayern, par Jupp Heynckes, a un temps fait croire que sa place dans le onze munichois était en danger. Les premiers matchs ont vu le Français s'asseoir sur le banc. Mais en voyant son joueur à l'œuvre à l'entraînement, le nouvel entraîneur s'est peu à peu laissé séduire. Au point de le préférer à Javi Martinez et Arturo Vidal pour le match capital de mardi soir. « Tolisso avait déjà montré ces dernières semaines qu'il est un très grand joueur, également dangereux devant le but. Jouer contre ses compatriotes était évidemment une motivation psychologique. Il s'était remarquablement bien entraîné cette semaine et pour moi il était évident qu'il devait être titulaire ce soir », a commenté Jupp Heynckes en conférence de presse. Tout cela pendant qu'Adrien Rabiot apparaissait lui en souffrance à l'Allianz Arena. En début de saison, peu de gens imaginaient l'ancien Lyonnais passer aussi rapidement devant le Parisien dans la hiérarchie des milieux de terrain en équipe de France. Mais les matchs passent et la tendance qui s'est dessinée au début de l'automne ne cesse de s'amplifier. Didier Deschamps, s'il avait encore besoin d'une dernière réponse, a sûrement coché le nom de Corentin Tolisso mardi soir. Et plus largement, c'est le visage des Français du Bayern que le sélectionneur a dû apprécier. Jupp Heynckes ne s'est pas privé de le souligner : « Je suis très content de la performance de l'équipe, et tout particulièrement de nos trois Français, notamment de Kingsley Coman qui devient meilleur de match en match. » Le Bayern est bleu, blanc, rouge. Forcément.

 
13 commentaires - Bayern : Encore du très grand Tolisso !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]