Valenciennes : La grosse colère de l'entraîneur

Valenciennes : La grosse colère de l'entraîneur©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 07 mars 2021 à 12h05

Révolté après avoir été expulsé en première période contre Metz en Coupe de France, l'entraîneur de Valenciennes a laissé éclater sa colère après la rencontre.



Lors des 16emes de finale de la Coupe de France, il y a eu de beaux cartons, samedi au cours des premiers matchs. Lyon a écrasé Sochaux (5-2) avec notamment deux buts et une passe décisive de Rayan Cherki, alors que le Paris Saint-Germain a déroulé à Brest (3-0) avec un doublé de Kylian Mbappé. Plus tôt, Metz s'était également facilement qualifié pour la suite de la compétition en prenant largement le meilleur sur le terrain de Valenciennes (4-0).

Expulsé après un deuxième penalty

Cette rencontre a été marquée par une expulsion. Non pas sur le terrain mais, plus rare, au bord de la pelouse. Après avoir bénéficié d'un premier penalty en début de match, transformé par Centonze à la 7eme minute, Metz en a obtenu un second à la 32eme suite à une faute de Vandenabeele sur Ambrose dans la surface de réparation valenciennoise. Une décision qui n'a pas été du goût d'Olivier Guégan, le coach de VA. Averti pour contestation par Madame Frappart, le technicien nordiste a de nouveau vigoureusement protesté après la sentence transformée par Ambrose (34eme). Guégan a alors vu rouge, expulsé par l'arbitre (35eme).


Guégan : « C'est moi qu'on sanctionne, c'est juste inadmissible »

L'entraîneur de VA, classé 8eme en Ligue 2, a exprimé sa colère après la rencontre. « Il n'y a pas penalty sur le deuxième but pour Metz. Ce qui me chagrine, c'est que nous, les coaches, on ne peut plus rien dire ! Je suis très mécontent de me faire expulser là-dessus. J'ai une équipe à manager pendant encore dix matches (en L 2) et sur une erreur d'arbitrage, c'est moi qu'on sanctionne, c'est juste inadmissible, a fulminé Guégan. Vandenabele défend bien et surtout, il change la direction du ballon. Or on nous a dit en début de saison, que dans ce cas-là, il n'y aurait pas de sanction... »

« C'est une compétition qui me tenait à coeur, mais on a manqué d'agressivité dans le dernier geste, on a manqué un peu d'envie de vraiment faire mal à l'adversaire, la Coupe aurait dû nous transcender plus, on devait mettre davantage d'engagement et d'intensité, je suis déçu là-dessus », a ajouté Olivier Guégan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.