Saint-Etienne : Le rachat du club finalement relancé ?

Saint-Etienne : Le rachat du club finalement relancé ? ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mercredi 06 décembre 2023 à 21h30

Alors que l'AS Saint-Etienne connaît une crise de résultats, le rachat du club pourrait redevenir à l'actualité avec un investisseur qui se joindrait à un candidat déjà présent sur le dossier.



L'AS Saint-Etienne va-t-elle changer de mains ? Propriété du duo composé de Bernard Caïazzo et Romand Romeyer depuis 2004, le club forézien a fait l'objet de négociations il y a plusieurs mois avec la société française Panthère Noire, créée en début d'année par l'ancien agent de joueur Paul Tavares. Toutefois, malgré une promesse d'achat signée entre les deux parties en juin dernier, l'affaire avait fini par capoter. Les affaires visiblement troubles de l'acheteur, entre l'organisation d'un match pour l'homme fort de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov et implication dans les « Football Leaks » sont venues d'ajouter à des engagements non tenus et diverses incompréhensions. Le tout a généré des dissensions entre les vendeurs et l'acheteur potentiel, qui avait également envisagé la reprise du club de Valenciennes. Toutefois, selon les informations du quotidien L'Equipe, un rebondissement pourrait avoir lieu qui changerait la donne. Il est question de l'arrivée d'un nouvel investisseur au sein de la société Panthère Noire.

Un nouvel investisseur entrerait dans la danse

Ce dernier, qui récupèrerait 95% du capital, n'en laissant que 5% à Paul Tavares. Si le nom du fonds d'investissement concerné n'a pas filtré, il est question de la présence du père d'un international anglais et d'un intérêt pour un club évoluant en Championship, la deuxième division anglaise. Alors qu'il a été question d'un montant de 32 millions d'euros pour boucler l'acquisition de l'ASSE, la valorisation actuelle de l'opération n'a pas été divulguée. Toutefois, afin de ne pas mettre leurs œufs dans le même panier, les dirigeants stéphanois auraient déjà un plan B dans leur manche en cas d'échec de cette transaction, souhaitée depuis plus de deux ans par les propriétaires actuels du club. Bernard Caïazzo aurait pris directement contact avec un autre fonds d'investissement, cette fois basé aux Etats-Unis et qui aurait déjà des activités dans le sport professionnel. La patience semble de mise pour avoir le fin mot de l'histoire, même si une vente des Verts se rapproche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.