L2 : Reims entame une course d'endurance

L2 : Reims entame une course d'endurance©Media365

Rédaction , publié le vendredi 12 janvier 2018 à 07h45

Solide leader de Ligue 2, le Stade de Reims est favori pour l'accession parmi l'élite. Durant la phase retour qui commence, les Champenois devront garder le rythme. La route est encore longue et les concurrents nombreux.

Le chemin jusqu'à la Ligue 1 est encore long, mais Reims est bien parti. Deuxième meilleure attaque, meilleure défense et leader du championnat avec 44 points, le club champenois domine la Ligue 2. Aucune équipe n'a fait aussi bien en termes de points à ce stade de la compétition depuis Metz lors de la saison 2006-07. Alors au moment d'attaquer la phase retour par un déplacement à Orléans, vendredi soir, l'écurie du président Jean-Pierre Caillot fait clairement office de favori à l'accession à l'échelon supérieur.Pas de transferts cet hiverPour continuer sur sa lancée, le SDR pourra compter sur ses hommes forts de la phase aller. A commencer par Jordan Siebatcheu, meilleur buteur du club avec 9 réalisations, devant Pablo Chavarria (6 buts), ou encore Diego Rigonato, auteur de cinq buts et six passes décisives. L'effectif dont dispose l'entraîneur David Guion ne devrait pas bouger cet  hiver. « Nous avons donné aux joueurs notre confiance, et ils nous la rendent bien. Par rapport au challenge qui a été fixé au groupe, je pense qu'il y aurait danger si on essayait de bouleverser les choses», a expliqué Jean-Pierre Caillot. En revanche, les Rémois devront se passer de son latéral gauche Youssouf Koné, victime d'une entorse du genou gauche avec rupture totale du ligament antérieur. L'international malien, titularisé dix-huit fois, est forfait jusqu'à la fin de saison et est même retourné se faire soigner dans les installations de Lille, qui l'avait prêté à Reims.Ne pas s'essouffler pour ReimsPour espérer retrouver l'élite deux ans après l'avoir quittée, les Champenois devront néanmoins veiller à ne pas se brûler les ailes. Ne pas s'essouffler car en Ligue 2, tout le monde peut battre tout le monde. Et derrière eux, les candidats à la montée sont nombreux. Le moindre coup de mou des Rémois pourrait leur porter préjudice. Les exemples de Brest ou Lens l'an passé parlent d'eux-mêmes. Après avoir occupé le podium pendant de longues semaines, les deux équipes s'étaient écroulées sur la fin pour se faire dépasser sur le fil par Amiens et Troyes. Alors oui, les coéquipiers de Marvin Martin sont bien partis, mais le championnat est long et il faudra rester performant. Avec cette 20eme journée de Ligue 2, ce n'est pas un sprint qui commence, mais une course d'endurance.Fabrice Sirlin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.