Les recettes magiques de Nîmes pour assurer facilement son maintien

Les recettes magiques de Nîmes pour assurer facilement son maintien©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le samedi 23 février 2019 à 08h00

Dixième de Ligue 1 au moment de se rendre à Paris ce samedi (17h00), Nîmes réalise une très belle saison et a déjà quasiment validé son maintien. Une réussite qui s'explique par de nombreux facteurs.

Un entraîneur ambitieux

Entraîneur du Nîmes Olympique depuis 2015, Bernard Blaquart est pour beaucoup dans la réussite de son équipe cette saison. Après avoir ramené le club du Gard en Ligue 1, l'ancien formateur a réussi à l'y installer. Sa méthode : l'ambition. Pour preuve, alors que son équipe occupe une très belle 10eme place après 25 journées de championnat, lui regarde encore devant et ne parle pas de maintien à tout bout de champ comme beaucoup de ses homologues de l'élite. « Il n'y a pas de mal à regarder devant. Il faut toujours regarder plus haut. On a ce luxe de se dire qu'on a fait un sacré trou avec les 4-5 dernières équipes. (...) Il ne faut pas se voiler la face, 36 points ça suffira peut-être cette année. Et puis il reste quand même beaucoup de matchs pour en avoir un peu plus donc il est en excellente voie, il est presque assuré », a-t-il déclaré le week-end dernier après la victoire contre Dijon (2-0).

Nîmes sait choisir ses matchs

On a souvent tendance à parler de deux championnats en Ligue 1. Celui qui concerne les équipes du haut de tableau, et celui qui ne concerne que la course au maintien. Pour les Crocos, le topo était donc clair à la reprise : battre le plus d'adversaires de la deuxième catégorie. Là-dessus, difficile de faire mieux puisque seul Toulouse a battu le NO parmi les clubs classés au-delà de la 12eme place au classement. Avec 6 points pris contre Dijon, Nantes et Angers, ou encore 3 (sur 3 possibles) contre Amiens, les Nîmois frôlent le carton plein. « On a eu de bons résultats contre les équipes classées derrière nous, mais aussi de très mauvais résultats contre les équipes qui sont dans le top 10 », précise Blaquart. Il est vrai que dans le top 10, Nîmes n'a accroché que Marseille et Strasbourg à son tableau de chasse.

Un soutien populaire sans faille

Le Nîmes Olympique a dû attendre 25 ans pour retrouver les joies de la Ligue 1. Alors forcément, le public répond présent. Ce samedi après-midi, 700 Nîmois garniront les parcage visiteur du Parc des Princes. A domicile, c'est aussi un franc succès puisque le stade des Costières accueille en moyenne 14 000 spectateurs à chaque match. Et à Nîmes, le terme « supporter » est plus approprié. Avec un taux de remplissage de 88%, l'enceinte gardoise se classe quatrième en France derrière le Parc des Princes (PSG), la Meinau (Strasbourg) et la Licorne (Amiens).

Pas seulement les Costières

Pourtant, ce n'est pas à Nîmes que les Crocos sont les meilleurs. Aussi étonnant que cela puisse, paraître, les hommes de Bernard Blaquart doivent surtout leur bon classement à leur comportement loin de leurs bases. 12eme à domicile cette saison, le NO grimpe au 6eme rang quand on ne comptabilise que les matchs joués à l'extérieur. Avec 5 victoires en déplacement, le club gardois est seulement devancé par le PSG (8 succès) et Lille (7). Les Parisiens sont prévenus, puisque Nîmes vient en plus de gagner 4 de ses 6 dernières rencontres de L1 à l'extérieur.

Un effectif d'une homogénéité rare

Les joueurs peuvent changer d'un match à l'autre, mais Nîmes ne perd pas en qualité pour autant. C'est dans le secteur offensif que ce constat est le plus flagrant cette saison. Alioui, Thioub, Ripart, Bouanga, Depres, Bozok et Guillaume se relaient pour animer l'attaque gardoise avec succès. Pour preuve, 14 joueurs ont marqué cette saison. Seul Strasbourg propose autant de buteurs différents en Ligue 1 en 2018-19. Alioui, Depres, Bouanga et Bobichon, qui ont trouvé le chemin des filets à quatre reprises, sont les meilleurs buteurs du club. Loin des cadors du championnat, certes, mais le danger peut venir de partout, et même de très loin. Contre Dijon vendredi dernier (2-0), Nîmes a marqué deux buts superbes. Pas étonnant puisque les Crocos ont inscrit 8 buts en dehors de la surface cette saison (dont 4 des 5 derniers). Seul Rennes fait aussi bien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.