Nancy : Pedretti va se faire opérer

Nancy : Pedretti va se faire opérer©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 22 août 2017 à 15h12

Touché au genou depuis plusieurs mois, Benoît Pedretti a décidé de se faire opérer. Mais le milieu de terrain nancéien n'hésite pas à parler d'opération de la dernière chance, ce qui inquiète à l'ASNL.

Avant le coup d'envoi de la saison, Benoît Pedretti s'était longuement confié à Foot365 pour revenir sur son choix de prolonger d'une saison son contrat à Nancy. A 36 ans, le milieu de terrain apparu à 22 reprises en équipe de France ne songeait pas à raccrocher les crampons. « Pour le moment, le genou tient », expliquait-il notamment, en référence à sa fin de saison 2016-17 gâchée par de multiples pépins physiques. Sauf que depuis cet entretien, les douleurs au genou sont réapparues. Entré en jeu à Orléans pour la première journée, et titularisé contre Niort une semaine après, l'ancien Sochalien est depuis à l'arrêt.
Pedretti : « Cela ne servait à rien de continuer comme ça »
Comme il l'explique à nos confrères de L'Est Républicain, il a donc pris une décision radicale : se faire opérer. « Cette intervention chirurgicale est la meilleure solution, juge Benoît Pedretti. J'en ai bien discuté avec le staff. Cela ne servait à rien de continuer comme ça, avec autant de douleurs au genou. Je manquais des entraînements, je ne pouvais même plus faire certains gestes ou certains appuis. Depuis quelque temps, je n'arrêtais pas de prendre des anti-inflammatoires sans grand résultat ».
Pedretti : « Si ça ne fonctionne pas, je serai obligé d'arrêter »
Sauf que cette intervention chirurgicale n'est pas sans risque. Car si elle échoue, il ne restera alors aucune autre solution au milieu de terrain de l'ASNL pour rejouer sans douleurs. « On peut dire que c'est l'opération de la dernière chance par rapport à ma situation de joueur. Soit ça marche et je pourrai rejouer sans douleur. Soit ça ne fonctionne pas et je serai bien obligé d'arrêter », lâche le joueur passé par Lyon, Marseille et Auxerre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU