L2 - Nancy / Benoît Pedretti : " On est en retard sur le recrutement "

L2 - Nancy / Benoît Pedretti : " On est en retard sur le recrutement "©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 07h15

Reparti pour une saison avec Nancy à 36 ans, Benoît Pedretti se montre prudent pour le retour du club lorrain en Ligue 2 et s'attend à un exercice compliqué. Entretien avant la reprise du championnat.

Benoît Pedretti, vous êtes reparti pour une saison avec Nancy. Avez-vous hésité avant de prendre cette décision ?
Non. J'avais dit que si je continuais, ce serait avec Nancy. Le seul petit bémol, c'était mon état physique. Pour le moment, le genou tient. Je suis là pour aider les jeunes à progresser, pour entourer le groupe. Je sais que je n'aurai pas le même temps de jeu qu'il y a quelques années, mais l'essentiel est qu'on fasse un bon championnat.

Quand on a joué en équipe de France, à Lyon et à Marseille, qu'est-ce qui motive à continuer malgré une relégation en Ligue 2 ?
C'est le plaisir du football, tout simplement. Je prends encore du plaisir à faire partie d'un groupe, à partager des choses avec mes coéquipiers. Et le week-end, même si ce n'est que la Ligue 2, il y a toujours cette adrénaline et ce plaisir.

Vous sembliez particulièrement affecté en fin de saison dernière par la phase retour catastrophique de l'ASNL...
A un moment, on s'est peut-être cru trop sûr de nous. Il n'y avait plus assez de travail à l'entraînement, il y avait des retards, beaucoup de choses qui ne m'ont pas plu. Ce n'est pas la conception que j'ai du football, donc si c'était pour repartir sur les mêmes bases, j'aurais préféré arrêter parce que je ne prenais plus de plaisir au quotidien et sur le terrain. Vers la fin, j'étais blessé et je voyais une équipe triste sur le terrain. Il fallait retrouver de la rigueur, de l'humilité.
Pedretti : « On a encore besoin d'étoffer l'effectif »
Enclencher la machine directement après une relégation, c'est possible ?
Ça va être très dur. L'effectif a été pas mal renouvelé, on est en retard sur le recrutement. Dix joueurs sont partis pour deux ou trois arrivées, c'est très peu. On a encore besoin d'étoffer l'effectif car si on reste comme ça, la saison risque d'être compliquée.

Vous qui avez déjà connu cette situation avec Ajaccio en 2014, quelles sont les erreurs à éviter ?
De croire que ça va être plus facile, que la Ligue 2 est un championnat plus simple, qu'on va remonter immédiatement. Ce n'est pas cela du tout. Il faut remettre les ingrédients, gagner les duels, être solide défensivement, jouer tous ensemble.

En quoi ce championnat a-t-il évolué depuis vos débuts en L2 avec Sochaux en 2000 ?
C'est dur de regarder en arrière. Maintenant, c'est beaucoup plus physique. Tous les week-ends c'est des combats. Dans les trente derniers mètres, il y a moins de qualité qu'avant. Aujourd'hui, un joueur qui fait six bons mois en Ligue 2 est tout de suite convoité par la Ligue 1. Je pense qu'il y a un peu moins de qualité individuelle, mais ça reste très bagarreur.
Pedretti : « Si je ne suis plus au niveau, j'arrêterai de moi-même »
Est-ce votre dernière saison ?
Il n'y a rien de sûr mais normalement, oui, c'est la dernière. Tout dépendra de mon état physique. Tant que l'envie et le plaisir sont là... Je veux surtout être bon sur le terrain et apporter quelque chose à l'équipe. Il ne faut pas que je devienne plus un handicap qu'autre chose. Je m'impose une exigence de niveau pour continuer. Quand on a évolué à un certain niveau, on n'a pas envie de redescendre trop bas sur le plan individuel. Si je ne maintiens pas un niveau intéressant, j'arrêterai de moi-même.

Une reconversion à Nancy a déjà été évoquée. Un poste précis est-il déjà défini ?
Non, pas encore. On a envie de continuer l'aventure ensemble mais c'est difficile de se prononcer sur un poste. Rien n'est arrêté. Moi je préférerais rester près du terrain. Être dans un bureau ne m'intéresse pas trop. Aller voir des matchs, recueillir des informations pour le club, recruter, c'est intéressant et formateur mais à terme j'aimerais bien entraîner.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - L2 - Nancy / Benoît Pedretti : " On est en retard sur le recrutement "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]