Football - Ligue 2 St Étienne/Auxerre après-match

Amiens SC
Annecy
Bastia
Bordeaux
Caen
Dijon
Grenoble
Guingamp
Laval
Le Havre
Metz
Niort
Nîmes
Paris FC
Pau
Quevilly-Rouen
Rodez
Sochaux
St Étienne
Valenciennes
Barrages L1/L2Finales
Stade Geoffroy-Guichard - Arbitre A. Gautier
Terminé

Tirs au But

4 - 5

  1. 120′ Nordin
  2. 120′ A. Dioussé
  3. 120′ M. Trauco
  4. 120′ Nordin
  5. 75′ Camara
  1. 120′ Touré
  2. 120′ Charbonnier
  3. 120′ Perrin
  4. 120′ Jubal
  5. 120′ Dugimont
  6. 50′ Sakhi

, publié le 29 mai

Au terme d'une rencontre interminable et sous haute tension, l'AJA s'est imposée aux tirs aux but dans le Chaudron pour valider son accession dans l'élite (1-1, 4-5 t.a.b.). Pour l'ASSE, reléguée, c'est la fin d'une ère.



Des larmes de joie dans un ouragan de colère. C'est dans cette atmosphère de chaos que la saison domestique s'est terminée, au bout d'une bataille historique entre deux places fortes du foot français. L'AS Saint-Etienne, au bord du gouffre toute l'année, avait terminé sa campagne avec un total de points qui aurait dû la propulser en Ligue 2. Mais elle s'était donnée la chance de sauver sa place dans un barrage irrespirable contre l'AJ Auxerre, autre monument, dont la campagne devait être synonyme d'accession. Au bout du compte, tout ce beau monde a finalement connu un dénouement attendu - si redouté pour les Verts, tant espéré pour les Bourguignons. C'est l'histoire du foot.
Auxerre est resté fidèle à sa philosophie

Après le 1-1 du match aller, il était facile d'imaginer les Verts dans une posture plutôt confortable. Après tout, le club du Forez était à domicile, dans son Chaudron embrasé et remplacé aux trois quarts, avec une place en Ligue 1 dès le coup d'envoi puisque la règle du but à l'extérieur prévaut encore dans ces barrages. Mais c'est tout l'inverse qu'il s'est produit. Jean-Marc Furlan s'était certainement inspiré des grands combats du printemps en Ligue des Champions pour rappeler à ses troupes que l'équation est plus facile lorsqu'il n'y a pas de calculs à faire.

Saint-Etienne a bien débuté la rencontre, avec un pressing étouffant. Et qui sait ce que la suite aurait réservé aux Auxerrois si Donovan Leon n'avait pas sauvé les meubles sur un tirs croisé de Bouanga d'entrée de jeu (7e). Ce rythme, les Verts l'ont perdu progressivement, à mesure que l'AJA commençait à tisser sa toile dans leur camp. Courageux, audacieux, admirables de ténacité, les hommes de Jean-Marc Furlan n'ont jamais dévié de leur ligne directrice : trouver leur salut par le jeu. Malgré l'enjeu. Auxerre s'est donc mis à confisquer le ballon pour faire reculer les Verts, au bord de la rupture à la pause.

C'est au retour des vestiaires que l'AJA a trouvé l'ouverture. Au terme d'un très beau mouvement collectif, Hamza Sakhi a bonifié un centre précis de Mathias Autret grâce à un puissant coup de casque (0-1, 51e). Auxerre aurait pu et dû faire le break sur une opportunité énorme de Gauthier Hein, mais le tir enroulé du petit ailier à la teinture bleue a fui le cadre, après un joli crochet. Les Verts en ont profité dans la foulée, sur corner, Mahdi Camara exploitant une tête d'Enzo Crivelli pour tromper Donovan Leon (1-1, 77e).
La délivrance pour l'AJA, le chaos pour les Verts

Les lignes se sont étirées et l'odeur du chaos s'est accentuée. L'AJA conservait son mode opératoire. L'ASSE, elle, s'en remettait à des coups de boutoirs de ses accélérateurs. L'opposition de styles était totale. Et à ce petit-jeu, la balance a basculé, d'un côté, puis de l'autre, jusqu'à ce que la nuit commence à tomber. Personne n'a trouvé la faille. Ni dans le temps règlementaire - malgré une opportunité de Bouanga (87e) - ni dans la période de prolongations, irrespirable pour les deux camps.

C'est aux tirs aux but que ce barrage s'est décidé. Et comme face à Sochaux le tour précédent, les Auxerrois ont transformé toute leurs tentatives pendant que Donovan Leon en a stoppé une. Birama Touré a transformé un dernier penalty pour propulser l'AJA en Ligue 1, dix ans, tout rond, après la descente de ce grand club. Le Chaudron, prêt à exploser comme une cocotte-minute, a alors basculé dans le chaos pendant que les Auxerrois plongeaient dans la liesse. C'est comme cela que le film devait se terminer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.