Football - Ligue 2 Auxerre/St Étienne après-match

Amiens SC
Annecy
Bastia
Bordeaux
Caen
Dijon
Grenoble
Guingamp
Laval
Le Havre
Metz
Niort
Nîmes
Paris FC
Pau
Quevilly-Rouen
Rodez
Sochaux
St Étienne
Valenciennes
Barrages L1/L2Finales
Stade de l'Abbé Deschamps - Arbitre B. Millot
Ciel dégagé
  1. 86′ Perrin
  1. 15′ Youssouf
Journaliste : Issner Guillaume

, publié le 26 mai

Tout reste à faire dans le barrage pour l'accession en Ligue 1, la manche aller s'étant conclue jeudi soir par un nul in extremis entre l'AJA et l'ASSE (1-1).

Un duel intense, des décibels et un suspense intact avant le retour : cette première manche entre l'AJ Auxerre et l'AS Saint-Etienne a tenu toutes ses promesses. Dans un stade de l'Abbé-Deschamps en fusion, ces deux places fortes du football français se sont quittées sur un score de parité, au terme d'une belle bataille tactique. Elles se retrouveront dimanche, les nerfs à vif, dans un Chaudron tout aussi embrasé, avec une place en Ligue 1 à la clé.

Saint-Etienne douche l'AJA d'entrée de jeu

Comme toujours dans ce type d'affrontement, l'une des interrogations consistait à voir si la formation de Ligue 2 n'allait pas souffrir d'un petit complexe d'infériorité. L'AJA a d'abord diffusé cette impression, avec une entame de match à contre-temps, loin de ses principes offensifs habituels. Les Verts en ont profité pour faire parler leur supériorité technique et athlétique. Après une première alerte de Bouanga (12e), Youssouf a ouvert le score d'une frappe bien sentie sur un contre plein axe (0-1, 15e).

Les hommes de Pascal Dupraz ont alors commencé à reculer, comme timorés entre l'envie de se mettre à l'abri et la nécessité de ne pas retomber dans leurs travers défensifs. Sans un bon Bernardoni sur sa ligne, Auxerre aurait pu refaire surface avant la pause - Autret butant sur le portier des Verts à deux reprises (24e, 27e), avant que Hein ne voie le cadre se dérober sur sa volée au second poteau (44e).

Auxerre se révolte

Saint-Etienne a retrouvé un second souffle sous l'impulsion du coaching de Pascal Dupraz, qui avait du beau monde en magasin. Les entrées de Khazri et Boudebouz avant l'heure de jeu ont à nouveau semé le trouble dans la défense auxerroise, qui n'a pas craqué grâce à sa ténacité dans des séquences de souffrance où elle était au bord de la rupture. Mais au finish, Jean-Marc Furlan a été aussi heureux dans ses choix avec l'entrée de Gaëtan Perrin. Incisif, vif et décomplexé, le milieu offensif formé à l'OL a libéré l'Abbé-Deschamps d'un très bel enchaînement technique pour égaliser avant le gong (1-1, 87e). L'AJA s'attaquera à l'ultime col de son épopée, dimanche, dans le Forez. Mais elle peut encore y croire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.