Les Sang et Or peuvent enfin faire la bascule

Les Sang et Or peuvent enfin faire la bascule©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 18 décembre 2017 à 07h55

Il a fallu huit journées de championnat pour que Lens marque ses premiers points. Mais la crise du début de saison semble enfin derrière les Sang et Or.

Plus en confiance, plus en réussite aussi, les hommes d'Eric Sikora se sont enfin extraits de la zone rouge depuis quelques semaines, et aspirent désormais à s'y éloigner. Avec la défaite de Quevilly-Rouen et le match nul de Bourg-en-Bresse vendredi, l'occasion est belle de prendre de l'air au classement, et même de doubler Auxerre et Nancy. Pour cela, le RCL doit battre Tours, lanterne rouge de Ligue 2, qui n'a gagné qu'un seul match cette saison. Sur le papier, loin d'être infaisable. Vachoux : « La chance nous sourit davantage » « On reste sur pas mal de victoires donc il faut continuer à faire de Bollaert une forteresse imprenable. L'objectif est d'être à 21 points à la trêve (ndlr : Lens en compte 18). Mais on s'attend à un match compliqué, prévient Eric Sikora. Ce n'est pas parce que Tours est dernier que ce sera facile. On s'attend à un match fermé, avec peu d'espaces. Il faudra être patient. Par rapport à ce que l'on fait en ce moment, on a des certitudes sur lesquelles il faudra s'appuyer. » Ces certitudes, ce sont celles qui ont permis au club artésien de reprendre confiance en lui, en témoigne sa qualification en Coupe de France aux dépens de Reims, ou son match nul arraché sur le terrain du Paris FC en infériorité numérique le week-end dernier. Depuis le 21 octobre, Lens n'a perdu qu'une fois, au Havre. « On concède aussi moins d'occasions. Quand on est dans une spirale négative, tout va contre nous. Dans une spirale positive, la chance nous sourit davantage, c'est tant mieux », se félicite le gardien Jérémy Vachoux. Sikora : « On ne doit plus avoir peur » C'est tout un discours qui a changé dans le nord de la France. Eric Sikora, après des débuts très compliqués, a su relever les têtes de ses joueurs les uns après les autres, en instaurant notamment une grosse concurrence dans tous les secteurs. Même menacé par la zone rouge, le RCL a trouvé un état d'esprit tout neuf qui le rend optimiste. « Regarder derrière c'est bien mais regarder devant, c'est bien aussi, a d'ailleurs lâché l'entraîneur artésien en conférence de presse. C'est pour cela que ce match contre Tours est important. » Car après la trêve hivernale, Lens devra se coltiner trois prétendants à la montée : Nîmes, Sochaux et Brest. « On ne doit plus avoir peur, et je pense aussi que les autres nous regardent différemment, nuance Sikora. On est un peu plus sereins et dans les têtes, nous devons être capables de se dire que l'on peut battre n'importe qui. » Et n'importe quand, si possible.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Les Sang et Or peuvent enfin faire la bascule
  • Qu'ils restent en L2 pendant longtemps ceux la avec leur mafieux de président....

  • attendez, le championnat n'est pas t'erminé...............