Lens : Martel met la pression sur Casanova

Lens : Martel met la pression sur Casanova©Media365
A lire aussi

Teddy Vadeevaloo, publié le samedi 05 août 2017 à 08h26

Face à Nîmes vendredi (1-2), Lens a enchaîné une deuxième défaite en deux matches en ce début de saison de Ligue 2. Un revers frustrant dans les dernières minutes qui a obligé Gervais Martel à monter au créneau.

Lens a vécu une drôle de mésaventure vendredi soir au stade Bollaert-Delelis. Alors qu'il menait au score, grâce à Cristian Lopez (6eme), le club sang et or a subi le retour incroyable des Crocodiles nîmois. Si Savanier a raté un penalty avant la pause, il s'est bien racheté en inscrivant le but vainqueur à la 92eme minute, alors que son coéquipier Ripart avait égalisé cinq minutes auparavant (87eme). Un retournement de situation aussi inattendu que soudain.

"Nous avons trop subi"

Alain Casanova a ainsi regretté ce scénario, d'autant qu'il a perdu Mouaad Madri sur blessure pour un certain temps : "Nous avons manqué de maîtrise par rapport à ce que l'on est capables de faire. Nous avons trop subi. Nous avons été incapables de mettre un bloc haut et d'imposer un rythme à l'adversaire. C'est l'inverse qui s'est produit. L'adversaire a eu trop le ballon. Malgré cela, nous avons eu les situations pour breaker, prendre deux buts d'avance. Nous n'avons pas su le faire. On a manqué d'efficacité à l'inverse de Nîmes. Sur les rares occasions qu'ils ont eu, ils ont su exploiter deux ballons qui ont amené la victoire".

"Les supporters restent aussi sur la déception de l'an passé"

Une soirée noire qui a amené Gervais Martel à monter au créneau et à mettre un peu de pression sur son entraîneur : "Le début de saison est compliqué. Ça serait idiot de ne pas constater cela. La démission de l'entraîneur demandée par les supporters ? Il n'y a rien de facile. Pas facile pour le RC Lens quand il perd ses deux matchs. Les supporters restent aussi sur la déception de l'an passé. Je ne m'arrête pas trop à cela. Je sais que le public a envie de la L1. A nous de rectifier le tir. A tout le monde, y compris au coach, dans les heures qui viennent. Car on avait l'occasion de se remettre dans le jeu. Cela n'a pas été le cas".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU