L2 - Lens : Gervais Martel tire le bilan de ses 30 ans à la tête du club

L2 - Lens : Gervais Martel tire le bilan de ses 30 ans à la tête du club©Media365

Rédaction , publié le mercredi 20 juin 2018 à 16h42

Président du RC Lens pendant près de 30 ans, Gervais Martel a officiellement quitté le club sang et or le samedi 16 juin. Le désormais président d'honneur du club a tiré le bilan avec nos confrères de 20Minutes.

Gervais Martel est un nom historique du RC Lens. Il a été de toutes les épopées sang et or depuis 1988. Son départ marque la fin d'une époque pour le club artésien. Martel s'est donc confié à 20Minutes sur le bilan de son passage au club. « Je pense que le club a pris une autre dimension. L'an dernier, une étude demandait aux gens de citer spontanément un club de foot français. On est sorti en cinquième ou sixième position. (...) Il y a eu les titres, les aventures européennes, les supporters, Bollaert, des joueurs comme Varane qui sont sortis de la Gaillette... », avoue celui qui était revenu au club en 2013 après une parenthèse d'une année.

Une victoire à Metz l'année du titre comme meilleur souvenir


L'homme d'affaires nordiste a gardé d'excellents souvenirs de son passage à Lens. Son meilleur match en championnat ? Pas celui du titre de 1998 à Auxerre, mais la victoire à Metz la même année (0-2). « C'est à ce moment-là que je me suis dit qu'on allait être champions », souligne-t-il. En Europe, la victoire en Ligue des Champions contre Arsenal (1-0) est restée gravée dans sa mémoire. « Aucune équipe française n'avait encore jamais gagné à Wembley », poursuit-il dans l'interview.

Un vrai regret pour Gervais Martel


Mais depuis dix ans, Lens fait l'ascenseur entre Ligue 1 et Ligue 2. La soirée de la première descente en Ligue 2 en 2008 reste le pire souvenir de Martel. « Tout le monde était rapidement parti, explique-t-il. J'étais triste au niveau sportif mais aussi pour les gens. » Finalement, l'ancien président exprime un regret : « Quand ça a merdé avec Mammadov. Il a mis de l'argent au départ, on est remontés en Ligue 1 mais après (...) il n'a plus rien mis. Si on avait eu un minimum d'argent à cette époque-là, on serait encore en Ligue 1 aujourd'hui. » Après une dernière saison galère, le RC Lens compte reprendre sa marche en avant et pourquoi accrocher la montée.

Baptiste Allaire

Vos réactions doivent respecter nos CGU.